Cette fois, Paire devait gagner (mais il a encore perdu)

Après 3h03 de combat, Benoît Paire s’est incliné en trois manches, 6-4 6-7 7-6, face à Jordan Thompson, dans une rencontre qu’il aura été très proche de gagner. Le Tricolore quitte le tournoi de Monte-Carlo dès le premier tour.

Benoît Paire - Monte-Carlo 2021

ATP Masters 1000 Monte-Carlo, premier tour
Thompson bat Paire : 6-4, 6-7, 7-6

  • L’information principale : Benoît Paire est éliminé du premier tour à Monte-Carlo après une bataille de 3h03 face à Jordan Thompson.
  • Vous apprendrez aussi : Le Tricolore concède sa 16e défaite sur ses 18 derniers matchs.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Parce que les statistiques de cette rencontre sont assez hallucinantes.

Dans un court vide, pour la première fois dans l’histoire du Masters 1000 de Monte-Carlo, Benoît Paire se devait de réagir après une campagne complètement ratée en Amérique du Sud (quatre défaites au premier tour, un match gagné), qui lui a valu des débats sur sa suspension ou non, notamment sur Tennis Majors. Face à lui, un adversaire largement abordable, l’Australien Jordan Thompson, 62e joueur mondial.

Cette fois-ci, après 3h03 de combat, le Tricolore avait les armes pour s’imposer. Globalement présent dans l’attitude, meilleur tennistiquement, il aurait dû l’emporter. Mais il a encore coincé, cette fois-ci en inscrivant un set mais en s’inclinant tout de même 6-4, 6-7, 7-6 après avoir mené 4-2 puis 5-4 dans le jeu décisif du dernier set.

Pour une fois, il n’y avait rien à redire sur l’attitude du Tricolore qui ne s’est jamais emporté contrairement à son adversaire australien. Mais Benoît Paire semblait vide d’émotions et cette absence de flamme lui a coûté la victoire, comme il l’a confirmé à chaud avec une nouvelle « sortie » spectaculaire.

« J’en ai rien à foutre. Vous ne savez pas ce que c’est. Ça ne m’apporte rien, sauf un peu plus d’argent (12.000 euros ndlr). Mais il n’y a pas de plaisir à jouer. Les joueurs qui sont là disent qu’ils aiment jouer au Monte-Carlo. Je respecte beaucoup cela. Mais c’est triste pour eux. Normalement, ce court est l’un des plus beaux du monde. On a l’impression d’être dans un cimetière. Que vous gagniez un point ou que vous le manquiez, c’est la même chose. Perdre ou gagner, j’en ai rien à cirer. Il n’y a pas d’atmosphère. C’est la même chose. »

18 doubles fautes, 74 fautes directes

Tout avait pourtant bien commencé avec un break d’entrée pour le joueur de 31 ans, mais il a rapidement rendu son service à son adversaire. Mené 4-2, le Français a recollé à 4-4 avant de se procurer une balle de break qui lui aurait permis de servir pour le set. Raté. Sur une énième faute directe dans le dixième jeu de cette première manche, le natif d’Avignon a flanché et a laissé Jordan Thompson, qui n’en demandait pas tant, prendre les devants dans cette rencontre. À ce moment-là, les chances de Benoît Paire semblaient enterrées tant il semblait ailleurs ce dimanche.

Voir aussi : « S’il n’y a pas d’envie mutuelle entre Paire et le circuit, qu’on l’éjecte »

Dans la seconde manche, à partir de 4-3 pour Paire, les deux joueurs ont été incapables de garder leur mise en jeu. Les deuxièmes balles, beaucoup trop tendres, ont toujours permis aux relanceurs de faire la différence. Les doubles fautes aussi. L’ancien protégé de Morgan Bourbon en a commis 18 dans la rencontre, contre seulement 4 pour l’Australien. Benoît Paire a tout de même fini par se relancer, dans un tie-break, où son talent brut a parlé. S’il a commis 74 fautes directes dans ce match, il ne faut pas mettre de côté ses 60 (!) coups gagnants (29 en coup droit, 23 en revers). Thompson n’en a réussi « que » 22.

La dernière manche a toujours paru dans les mains du Français, menant 3-1, puis 4-2 dans le jeu décisif mais de nouveau, il a craqué, comme s’il lui était impossible de gagner cette rencontre mentalement. Dans une opposition au niveau de jeu très médiocre (100 fautes directes des deux cotés, 134 points chacun) mais dans laquelle le Tricolore était le meilleur joueur sur le terrain, Jordan Thompson a fini par s’imposer, presque étonné des trop nombreux cadeaux de son adversaire. En conférence de presse, après la rencontre, Benoît Paire a de nouveau exprimé sa tristesse de jouer dans ces conditions qui le privent de tout plaisir.

Lire aussi : Crachats, derniers jeux balancés et doigt d’honneur sur Twitter : Paire a craqué à Buenos Aires

Benoît Paire - Monte-Carlo 2021

Un retour à la vie normale serait la meilleure des nouvelles pour le joueur français qui donne l’impression, encore plus, de ne plus tout avoir envie de jouer. C’est sa 16e défaite sur ses 18 derniers matchs. Il lui reste encore le double à jouer avec Adrian Mannarino puis le Tricolore va rentrer chez lui, là où il se sent le mieux :

« La vie normale, je trouve qu’elle est à chier en ce moment. Le seul moment de bonheur c’est quand je suis chez moi, que je ne mets pas mon masque. Là, je me sens heureux. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *