“S’il n’y a pas d’envie mutuelle entre Paire et le circuit, qu’on l’éjecte”

Dans le dernier épisode de Match Points, Marion Bartoli, Ben Rothenberg et Simon Cambers évoquent le “cas” Benoît Paire. Pour eux, le Français doit être puni.

27 mars 2021

Dans le dernier épisode de Match Points – notre émission de débat animée par Josh Cohen -, Marion Bartoli, vainqueure de Wimbledon en 2013, le journaliste américain Ben Rothenberg et son collègue anglais Simon Cambers ont échangé autour des frasques récentes de Benoît Paire.

Le joueur français a fait parler de lui- en mal – lors de la tournée sud-américaine sur terre battue, où son comportement a oscillé entre l’inquiétant et l’irritant. Auto-insultes et gros mots lors de sa défaite face à Federico Coria à Cordoba, crachat sur une trace de balle puis double faute volontaire sur la balle de match contre Francisco Cerundolo à Buenos Aires, déprime ouverte à Santiago pour une défaite face au tout jeune Holger Rune… Au bout du compte, Benoît n’a remporté qu’un match en six tournois en 2021. Et deux en tout et pour tout depuis la reprise du circuit post-Covid en août dernier. C’est maigre, pour un top 30, qui s’affiche par ailleurs très las et essentiellement mû par l’appât du prize money.

Paire – Kyrgios : deux poids deux mesure

Enchaînant curieusement les tournois malgré sa méforme sportive et morale, Benoît a fini par s’épancher longuement sur son incapacité à être heureux – et donc à performer – dans les conditions actuelles, sans public et avec des restrictions drastiques. Un mea-culpa honorable pour un mal-être certes compréhensible. Mais pour nos trois consultants, le mal est fait. Et il doit être sanctionné.

“Son comportement nuit au tennis. Quand les jeunes voient que tu peux faire ça en toute impunité, ça me pose problème, estime ainsi Marion Bartoli. L’ATP doit prendre ses responsabilités.”

Une opinion partagée par Simon Cambers, selon qui le joueur français doit être suspendu, sous peine pour l’ATP de perdre tout crédit.

“Ils doivent être fermes. S’ils ne font rien quand quelqu’un se comporte comme il l’a fait récemment, le circuit va finir par ressembler à une farce.”

Enfin, Ben Rothenberg va plus loin. Le journaliste américain ne comprend pas pourquoi Paire n’est pas sanctionné là où un Nick Kyrgios, pour des faits d’une gravité peu ou prou semblable, l’a été. Il s’interroge sur les raisons de ce deux poids, deux mesures.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *