Humbert, Bergs, Khachanov : à Anvers, rien ne s’est passé comme prévu

Inarrêtable cette semaine, Ugo Humbert a décroché le deuxième titre de sa carrière à l’ATP 250 d’Anvers. En Belgique, la semaine a été marquée par la grosse colère de Khachanov, l’éclosion de Bergs et la blessure de Raonic. Recap.

Ugo Humbert, Anvers 2020

• Une semaine flamboyante et un deuxième titre pour Ugo Humbert

Ugo Humbert a décroché le deuxième titre de sa carrière à Anvers. Il avait déjà triomphé plus tôt cette saison à Auckland. En finale, le Français de 22 ans a battu Alex de Minaur (6-1, 7-6[4]) en 1h37 de jeu. Humbert a pris un départ canon et n’a pas cédé une seule fois sa mise en jeu face à l’Australien, qui a été trop timide dans le tie-break du deuxième set. Une belle semaine pour le Messin, qui a également battu Pablo Carreño Busta, demi-finaliste de l’US Open et tête de série n°2, lors de son parcours victorieux. Humbert se retrouve 32e mondial, le meilleur classement de sa carrière.

Ugo Humbert - Antwerp

Lire aussi : Humbert décroche le deuxième titre de sa carrière à Anvers

• Le match de la semaine : Evans – Humbert, la demie aux 4 balles de match

A un point près, Ugo Humbert aurait pu ne jamais soulever le deuxième trophée de sa carrière. En demi-finale, le Français est passé très proche de la défaite face à Daniel Evans. Après avoir perdu la première manche, Humbert a sauvé quatre balles de match dans le tie-break du deuxième set, dont trois d’affilée à 6-3 en faveur du Britannique. Après avoir réussi à égaliser, le Messin a accéléré pour s’imposer 4-6, 7-6(7), 6-4. Une superbe bataille entre les deux hommes.

• Les trois infos de la semaine

Humbert se voit tête de série en Australie
Humbert a débuté la semaine au 38e rang mondial. Avec le titre acquis à Anvers, il a gagné 6 places pour se retrouver à la 32e place, ce qui lui garantit une place de tête de série en Grand Chelem. Si Humbert peut maintenir cette position jusqu’à la fin de l’année, il sera tête de série à l’Open d’Australie, un objectif pour lui.

“J’ai l’envie et l’objectif d’être tête de série. Mais c’est bien beau d’avoir envie, c’est la première étape, il faut ensuite bien jouer sur le court pour y parvenir et ça a été le cas cette semaine donc je suis très satisfait” a déclaré Humbert en conférence de presse.

De Minaur sur la route du Top 20… voire du Top 10 ?
Après une victoire à l’UTS3 qui lui a permis de devenir le plus jeune vainqueur de l’épreuve, Alex de Minaur a poursuivi avec une finale à Anvers. Après deux défaites de suite au premier tour à Rome puis Roland-Garros, l’Australien a retrouvé le niveau de jeu qui lui avait permis de signer un quart de finale à l’US Open. Cette finale lui permet de se rapprocher du top 20 (25e)… et du Top 10 que lui promet Richard Gasquet.

Alex de Minaur, UTS 2020

Raonic blessé et incertain pour le Rolex Paris Masters
Milos Raonic a souvent souffert de blessures tout au long de sa carrière. Après une brillante prestation à Saint-Pétersbourg qui lui a permis d’atteindre les demi-finales, le Canadien a dû se retirer avant son quart de finale à Anvers contre Dimitrov à cause d’une douleur aux abdominaux. On ne sait pas encore si Raonic sera présent à Paris pour disputer le dernier Masters 1000 de la saison. 

• La stat de la semaine : 26 balles de break sauvées par Humbert (sur 32)

Ugo Humbert a sauvé 26 des 32 balles de break qu’il a concédé lors de ses cinq matchs disputés à Anvers. Il a également joué trois tie-break… et les a tous remportés ! 7-6(2) en quart de finale contre Lloyd Harris, 7-6(7) en demi-finale contre Evans, et 7-6(4) dans le match pour le titre contre Alex de Minaur. Le Français se disait fort mentalement cette semaine : il l’a prouvé.

• La punchline : Khachanov a perdu ses nerfs

Karen Khachanov était au centre de l’attention lors de son match contre Dan Evans, au cours duquel il a eu un accrochage avec l’arbitre de la rencontre, Adel Nour. Sur un coup droit du Britannique qui se trouvait à priori en dehors des limites du court et qui aurait pu signifier balle de match pour Khachanov, l’arbitre de chaise a annoncé la balle bonne. Le tournoi d’Anvers ne disposant pas de Hawk-Eye pour vérifier la marque, Khachanov a dû se plier à la décision de Monsieur Nour, sans manquer d’exprimer sa frustration.

“Tout le monde a vu que cette balle était faute. Qu’est-ce que tu fais là ? Tu n’as rien à faire sur cette chaise !”

Dans la foulée, Khachanov a perdu le point et le deuxième set. En croisant le filet, il n’a pu s’empêcher d’y mettre un grand coup de pied. Après la rencontre, le joueur s’est néanmoins excusé sur son compte Twitter, dans un geste unanimement salué.

“Après le match, j’ai parlé avec l’arbitre. Il était vraiment désolé et m’a présenté ses excuses pour les erreurs qu’il a commises durant le match et je me suis excusé pour mon comportement grossier”.

A lire : La grosse colère de Khachanov à Anvers

• L’histoire de la semaine : Zizou Bergs, un prénom fait pour briller

L’une des plus grandes histoires de cette semaine a été celle du Belge Zizou Bergs. À 21 ans, classé 528e, il n’avait jamais joué un match sur le circuit ATP avant le tournoi d’Anvers. Mais il s’est fait un nom en dominant Albert Ramos-Vinolas au premier tour et en poussant Karen Khachanov dans ses retranchements lors d’un match très serré en trois sets. Bergs a captivé la foule et les médias grâce à son jeu, ses émotions mais également grâce à son prénom, Zizou. Le surnom de Zinedine Zidane, idole dans le monde entier et champion du monde avec l’équipe de France de football en 1998.

A lire : de Thiem à Bergs, vingt ans d’héroïsme pour les U500

Zizou Bergs

  • L’image de la semaine : Le coup de pied de Khachanov

Très mécontent après l’erreur d’arbitrage qui lui a coûté le 2e set face à Dan Evans, Karen Khachanov s’est libéré de sa frustration avec un coup de pied dans le filet !

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *