Abonnez-vous à la newsletter

Washington menacé, vers une reprise de la saison différée ?

Le tournoi de Washington, prévu le 14 août et qui doit marquer la grande reprise de la saison, pourrait être annulé à cause des restrictions de voyages qui existent entre les Etats-Unis et les pays européens.

Washington DC Washington DC

Prévue le 14 août prochain à l’occasion du tournoi de Washington, la grande reprise de la saison de tennis pourrait être une nouvelle fois différée. L’épreuve programmée une semaine avant le Masters 1 000 de Cincinnati et quinze jours avant l’US Open pourrait être annulée après la décision de l’Union Européenne de maintenir ses frontières fermées aux USA, ce qui aurait refroidi les organisateurs et la Fédération américaine de tennis (USTA). Il y a cinq jours, une liste d’entrée pour cet ATP 500 comprenant notamment Daniil Medvedev, Stefanos Tsitsipas, David Goffin encore les Français Benoît Paire, Jérémy Chardy, Ugo Humbert et Richard Gasquet avait été dévoilée, la plupart des participants n’envisageraient pas pour autant de faire le déplacement dans la Capitale américaine. Et pour cause, puisqu’ils savent qu’ils risquent de devoir respecter à leur retour en Europe une quarantaine de quatorze jours. Et donc du même coup de retarder fortement leur préparation à la saison sur terre battue.

Medvedev

Le pire scénario pour les organisateurs ? 

Certes, rien n’interdit de penser que le 1er août prochain, l’UE débloquera ses frontières aux voyageurs arrivant des Etats-Unis. Mais cette date interviendrait beaucoup trop tardivement (et surtout sans aucune garantie que les frontières ne restent pas fermées) aux yeux des organisateurs. Tout récemment encore, le directeur du tournoi américain Mark Ein n’avait pas caché, interrogé par la plate-forme Tennis Majors, qu’il redoutait grandement de devoir annuler le tournoi au tout dernier moment.

“Le pire des désastres serait d’annuler une semaine avant, lorsque les joueurs sont déjà sur place et qu’ils ont fait des plans de voyage. Nous avons dépensé beaucoup d’argent, ce serait mauvais pour tout le monde aussi. Nous faisons donc constamment des calculs pour nous assurer que nous sommes sur la bonne voie.” Malheureusement pour Mark Ein, le scénario qu’il craignait au plus haut point pourrait bien se produire.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.