Paire a plié face à Rublev, Medvedev a marché sur Carreño Busta

Comme Gaël Monfils la veille, Benoît Paire a poussé Andrey Rublev dans ses retranchements mais a fini par s’incliner (6-2, 3-6, 6-3) face au Russe qui jouera samedi les demi-finales du Masters 1 000 de Cincinnati face à Daniil Medvedev.

Andrey Rublev aura décidément fait mal au contingent français sur ce Masters 1 000 de Cincinnati. Après un gros combat remporté contre Gaël Monfils jeudi, le Russe a mis fin à l’épopée de Benoît Paire qui a encore fait le spectacle avant de finalement s’incliner 6-2, 3-6, 6-3 et 1h39 de jeu, ce vendredi en quart de finale.

Mais le Français, tombeur de John Isner jeudi, n’aura pas rendu les armes non sans régaler une nouvelle fois l’assistance et prouver qu’il était pour de bon revenu aux affaires, après des mois de galère et même de déprime liées aux conditions actuelles.

Le début du match, pourtant, n’augurait pas du combat à venir. Breaké d’entrée, Paire encaissait le 1er set en 19′ en ne marquant que deux petits points sur le service adverse, avant de convoquer le kiné pour se faire manipuler l’épaule droite.

Une petite pause médicale qui lui a fait le plus grand bien. Dès le début du 2e set, l’Avignonnais repartait dans de toutes autres dispositions avec un break rapide pour mener 3-1 et conserver son avantage jusqu’au gain de cette deuxième manche. Paire, qui variait le jeu plus que jamais, était alors en train de rendre chèvre, littéralement, son adversaire, à l’image de son smash complètement manqué sur la balle de set.

Mais Rublev n’est pas top 10 pour rien non plus. A son tour, il raccrochait le wagon au début du 3e set qui virait au combat de rue, avec des points souvents magnifiques entre les coups de boutoir du cogneur russe et les tours de passe-passe de l’artiste français.

Sur un fil en permanence, le Français, auteur de 30 coups gagnants mais aussi 38 fautes directes (dont 18 en coup droit), multipliait les miracles notamment pour sauver quatre balles de break lors d’un sixième jeu long de 10 minutes. Mais il cédait finalement son engagement suivant sur deux amorties de coup droit mal négociées. Remis en selle, Rublev concluait avec autorité en enchaînant deux aces.

“Je suis déçu d’avoir perdu car j’ai le sentiment d’avoir eu quelques opportunités de gagner, réagissait le Français venu très rapidement en conférence de presse après sa défaite. Mais je suis satisfait quand même car c’était un match sympa à jouer, et content globalement de mon tournoi.” 

Qu’on se le dise : il va falloir, à nouveau, compter avec Benoît Paire.

Medvedev poursuit tranquillement son chemin

Andrey Rublev retrouvera son compatriote Daniil Medvedev en demi-finale du Masters 1000 de Cincinnati. Le numéro deux mondial a survolé son quart de finale face à Pablo Carreño Busta, qui l’avait battu au même stade de la compétition aux Jeux olympiques de Tokyo. Le Russe a mis la pression d’entrée de match à l’Espagnol en prenant sa mise en jeu pour mener 2-0.

Complètement dépassé par Daniil Medvedev, Pablo Carreño Busta a évité la bulle en remportant son premier jeu du match pour recoller à 3-1. Mais le natif de Moscou ne lui a laissé que des miettes et a réussi un double break pour se détacher 5-1 avant de conclure la première manche sur sa mise en jeu.

Daniil Medvedev (RUS) waves to the fans before the National Bank Open tennis tournament Final on August 15, 2021, at Aviva Centre in Toronto, ON, Canada.

Même scénario dans le deuxième set où Medvedev a rapidement mené 4-0. Il n’a commis que sept fautes directes sur l’ensemble de la rencontre, contre 24 pour son adversaire du soir ! Carreño Busta a remporté son deuxième jeu du match mais n’a pas pu faire mieux face au Russe. Le numéro deux mondial s’est imposé 6-1, 6-1 pour se qualifier pour les demi-finales du Masters 1000 de Cincinnati, et ainsi s’offrir une huitième victoire de suite sur le circuit ATP.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *