Shapovalov termine sa saison avec une quatrième défaite d’affilée

Denis Shapovalov s’est incliné au premier tour du tournoi de Sofia, dont il était tête de série. Battu par Radu Albot, le Canadien termine sa saison par une quatrième défaite d’affilée.

Denis Shapovalov - Saint-Pétersbourg

Drôle de saison 2020 pour Denis Shapovalov. Jamais le jeune Canadien (21 ans) n’aura été aussi haut, avec un quart de finale à l’US Open et une entrée dans le Top 10. Mais la fin d’année a tourné au calvaire pour lui, avec quatre défaites d’affilée. Mardi, Shapovalov a quitté l’ATP 250 de Sofia dès son entrée en lice, battu par Radu Albot (6-2, 6-4). Il était tête de série numéro 1 et n’a pas su assumer son statut face au 93e mondial.

Face au Moldave, Shapovalov a peiné à imposer son service (seulement 45% de premières balles) et multiplié les fautes directes. « Tout le monde connaît sa façon de jouer, à quel point il est agressif, a commenté Albot après la rencontre. Je suis très content d’avoir pu encaisser le rythme en début de match et d’avoir pu le gérer sur le reste de la rencontre. »

Cette ultime défaite empêche Shapovalov de terminer la saison dans le Top 10, alors que Gael Monfils (11e avec 30 points d’avance) et Matteo Berrettini (10e avec 245 points d’avance) étaient encore dans son viseur.

Shapovalov rattrapé par une étrange saison

Jusqu’à ces dernières semaines, les performances de Shapovalov donnaient l’impression que le Canadien franchissait un cap. Après son quart de finale face à Pablo Carreno Busta à l’US Open, il avait enchaîné sur terre battue avec une demi-finale à Rome contre Diego Schwartzman.

Le Canadien a semblé rapidement digérer son élimination au deuxième tour de Roland-Garros (contre Roberto Carballes Baena, 101e mondial, avec pas moins de 106 fautes directes en cinq sets), avec une demi-finale à Saint-Pétersbourg pour son retour sur surface dure. Mais depuis cette défaite disputée contre Andrey Rublev (6-4, 3-6, 6-4), un grain de sable s’est glissé dans la machine Shapovalov.

A Cologne, il s’est incliné d’entrée contre Gilles Simon (6-1, 4-6, 6-2), 58e mondial. Rebelotte à Vienne face à l’Autrichien Jurij Rodionov (6-4, 7-5), 153e mondial. Avec un plateau dégarni par de nombreux forfaits, Sofia semblait l’endroit idéal pour rebondir. Mais Shapovalov n’a pas su se remettre les idées à l’endroit. Il va terminer la saison à la 12e place mondiale, trois places de mieux qu’à la fin de l’année 2019, en bénéficiant toujours des points de la finale du Rolex Paris Masters.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *