Humbert et Goffin passent dans la douleur à Montpellier, Sinner prend la porte

Parmi les principales tête d’affiche, Humbert et Goffin sont passés dans la douleur à Montpellier. Sinner, lui, n’a pas eu cette chance. Côté français, Barrère a réussi l’une des meilleures performances se sa carrière.

Ugo_Humbert_Montpellier_2021

Il avait quitté l’Australie malgré deux balles de match en sa faveur face à un Nick Kyrgios porté par tout un stade. Au deuxième tour de l’ATP 250 de Montpellier, devant des tribunes vides, Ugo Humbert a trouvé les ressources pour s’extirper des griffes de Talon Griekspoor. Mené 7-6, 5-3 par le 160e joueur mondial, le Français, sur son service, a su maîtriser ses nerfs pour écarter trois balles de match. Le Néerlandais venait de laisser passer sa chance. Débreakant dans la foulée, Humbert, sans être à son meilleur niveau, a assuré l’essentiel. Solide dans sa tête, exemplaire dans l’attitude et la volonté malgré les difficultés du jour, il n’a montré aucun signe de frustration pour arracher une qualification en trois manches (6-7, 7-6, 7-6) et 2h50 de jeu.

“J’ai repensé à ma rencontre avec Nick Kyrgios, où j’ai eu deux balles de match”, a déclaré le gaucher au moment de la traditionnelle interview sur le court. “Je me suis dit : ‘Tu peux le faire !’ Il a joué à un super niveau. C’était difficile, mais j’ai réussi à rester combatif.”

En quart de finale, Humbert (N. 6) pourrait affronter la tête de série numéro 1, Roberto Bautista-Agut. Ou un autre tricolore : Grégoire Barrère. Dans un duel comptant pour le premier tour, Barrère a réussi l’une des meilleures performances de sa carrière. Passé par les qualifications, le 113e du classement ATP a battu (6-4, 6-4) Nikoloz Basilashvili, 40e. Après Grigor Dimitrov (23e) dans ce même Open Sud de France l’an passé, et Hubert Hurkacz (36e) à Metz en 2019, le Tricolore s’est offert son troisième top 50. Bien que mené 3-1 par le Géorgien dans la seconde manche, le natif de Charenton-le-Pont a remporté cinq des six derniers jeux pour aller chercher sa 11e victoire sur le circuit principal. La dernière datait du premier tour de l’US Open 2020, face au Japonais Taro Daniel.

Goffin dans la douleur, Sinner tombe d’entrée

Presque autant de breaks que dans un spectacle de hip-hop. Pour clôturer le bal ce mercredi à Montpellier, David Goffin et Benjamin Bonzi, après 33 balles de break au total, ont respectivement perdu leurs services 5 et 6 fois. A ce petit jeu, le Belge a fini par faire valser un Français en quête d’une première qualification pour un troisième tour sur le circuit principal. 4-6, 6-4, 7-5, en 2h33. Tête de série numéro 3, Goffin a renoué avec le succès. Le Liégeois, battu en demi-finale à Antalya puis d’entrée au Great Ocean Rod Open et à l’Open d’Australie, restait sur trois défaites consécutives.

“J’ai vu qu’il frappait très bien contre Lucas (Pouille) au premier tour”, a confié Goffin une fois la victoire en poche.  “Je savais que ça allait être dur. J’ai besoin de confiance après avoir perdu en ayant quatre balles de match à l’Open d’Australie (contre Alexei Popyrin). C’est un gros combat qui fait du bien.”

La plupart des amateurs de tennis espéraient voir un choc entre Andy Murray et Jannik Sinner (N. 5) au deuxième tour, ce sera finalement un duel opposant Egor Gerasimov à Aljaz Bedene. Après l’élimination du Britannique par le Biélorusse mercredi, le prodige italien, vainqueur de ses deux premiers trophées au cours des derniers mois, est tombé face au Slovène. Battu 3-6, 6-2, 7-6, Sinner a semblé diminué physiquement en fin de rencontre. Touché au dos, le jeune homme de 19 ans a pris un temps mort médical en plein milieu du jeu décisif. Pour la première fois depuis sa défaite face à Laslo Djere à Kitzbühel en septembre dernier, il a été sorti par un adversaire moins bien classé que lui.

“Dans le premier set, il (Sinner) était meilleur”, a analysé Bedene après son succès. “Ensuite, je suis devenu plus agressif et j’ai fait moins d’erreurs. Sur les points importants, j’étais présent. Je n’ai pas perdu ma concentration.”

Sebastian Korda marque, un peu, le pas. Finaliste de l’ATP 250 de Delray Beach pour débuter la saison, puis vainqueur du Challenger de Quimper, l’Américain s’est ensuite incliné d’entrée dans cette même catégorie de tournoi à Bielle, en Italie. Tombeur du revenant Jo-Wilfired Tsonga pour lancer son aventure montpelliéraine, Korda a chuté ce mercredi. Rien d’infamant, toutefois. Désormais membre du top 100 (92e) grâce à ses récents résultats, le rejeton de Petr est tombé devant bien mieux classé que lui : Lorenzo Sonego, 36 mondial et tête de série numéro 7 dans l’Hérault.

 

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *