Le biographe de Federer le certifie : “S’il avait été prêt physiquement, il aurait joué l’Open d’Australie”

En début de semaine, André Sá, responsable des relations entre les joueurs et Tennis Australia, révélait que le genou de Roger Federer n’était pas la raison principale de son absence à Melbourne. Une information balayée par Simon Graf, biographe du Bâlois.

Roger Federer a plusieurs voix. Si, depuis ses déclarations à faire cauchemarder bon nombre de ses fans lors des Swiss Sports Awards mi-février, le Suisse ne s’est plus directement exprimé, d’autres l’ont fait pour lui. A l’aube de 2021, c’est son agent, Tony Godsick, qui s’est chargé d’annoncer au monde le forfait du Bâlois pour l’Open d’Australie, prédisant un retour fin février. Raison officielle : genou pas suffisamment rétabli. Puis, André Sá, ancien 55e joueur mondial aujourd’hui chargé des relations entre les joueurs et Tennis Australia, a donné une autre version en révélant une discussion avec le Suisse.

Lire aussi : Federer ne jouera pas l’Open d’Australie – mais il reviendra vite

“La raison principale (du forfait de Roger Federer) était la quarantaine, a révélé le Brésilien pour BandSports, média de son pays, en début de semaine. Je lui ai parlé il y a un mois, et il avait deux options. La première était de venir avec toute sa famille en quarantaine. Le problème, c’est que Mirka et les enfants n’auraient pas eu droit de quitter la chambre (d’hôtel). Ils auraient dû y rester pendant 14 jours. Seuls les joueurs sont autorisés à sortir, pour s’entraîner uniquement. Mirka n’approuvait pas cette idée. L’autre option était qu’il vienne seul, mais il aurait dû passer au moins cinq semaines loin de sa famille et ses enfants. Il m’a dit : ‘Mec, j’ai 39 ans, quatre enfants, 20 titres du Grand Chelem… Je ne suis plus à une période de ma vie où je peux passer cinq semaines loin de ma famille’.”

Mirka Federer et ses enfants

Une annonce qui avait les traits d’une bonne nouvelle pour le tennis et les admirateurs de Federer. Finalement, le genou, par deux fois opéré, allait peut-être un peu mieux qu’annoncé et n’était pas la principale raison du retour retardé. Mais, tel l’averse qui vient subitement gâcher l’éclaircie, Simon Graf, biographe de l’homme aux 20 titres du Grand Chelem, a balayé cette explication.

“Je déteste détruire des infos, mais Roger Federer aurait définitivement joué l’Open d’Australie s’il avait été prêt physiquement”, a-t-il tweeté en reprenant la citation d’André Sá.

I hate to destroy the narrative. But @rogerfederer would have definitely played at the @AustralianOpen had he been fit to compete at the level he wished for. I am quite optimstic, though, he will play in Dubai mid March. https://t.co/LiztTdnGEl

— Simon Graf (@SimonGraf1) January 7, 2021

A l’instar de Marc Rosset, Simon Graf, “néanmoins optimiste“, voit Roger Federer “revenir en mars, pour le tournoi de Dubaï“. Absent du circuit depuis sa défaite face à Novak Djokovic en demi-finale de l’Open d’Australie 2020, l’ancien numéro 1 mondial a le luxe de pouvoir prendre tout le temps nécessaire pour pleinement récupérer. Grâce au changement de règlement de l’ATP, qui calcule son classement sur 24 mois en raison de la pandémie, il va conserver le résultat obtenu à Melbourne l’an passé. Malgré plus d’un an sans compétition, il sera toujours dans le top 10 à son retour. Si celui-ci se produit, comme prévu, fin février ou début mars.

Lire aussi : Pourquoi Federer restera dans le Top 10 malgré son forfait à l’Open d’Australie

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *