Le tournoi de Washington annulé en raison des restrictions de voyage

Le Citi Open de Washington, qui devait être le premier tournoi de reprise du circuit ATP, a été annulé en raison des “préoccupations concernant les restrictions de voyage” dues à la pandémie de coronavirus.

Washington DC

Le coronavirus va de nouveau bousculer le calendrier du circuit ATP. Les joueurs devaient reprendre la compétition le 14 août à Washington, mais le tournoi n’aura finalement pas lieu. Il y quelques jours, Mark Ein, directeur du Citi Open, nous avait confié que malgré toutes les précautions prises, les organisateurs du tournoi craignaient toujours que les restrictions de voyage et les problèmes indépendants de leur volonté ne les obligent à annuler. C’est malheureusement ce qui s’est passé ce mardi, lorsque l’annulation du tournoi de Washington a été officiellement annoncé par les organisateurs.

“Cela nous brise le coeur mais nous devons annuler la 52e édition du tournoi de Washington”

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/CitiOpen/status/1285575764222631941?s=20″]

Les joueurs peuvent actuellement se rendre aux États-Unis, mais il n’est pas certain qu’ils puissent jouer un tournoi immédiatement, sans devoir être mis en quarantaine. À l’heure actuelle, les Américains ne peuvent pas non plus se rendre en Europe.

L’US Open également menacé ?

La décision, qui aurait été prise lundi, va forcément accroître les doutes déjà fortement présents sur la tenue de l’US Open, qui doit se jouer sans spectateurs à New York du 31 août au 13 septembre. Mais le Grand Chelem américain a tenu à rassurer tout le monde, en publiant un communiqué sur Twitter.

“La décision de Washington n’impacte pas le tournoi de Cincinnati ni l’US Open. L’USTA va créer un environnement sain pour l’ensemble des acteurs des deux évènements.”

[bloc_twitter src=”https://twitter.com/usopen/status/1285585579321827328?s=20″]

Stacey Allaster, la directrice du Grand Chelem américain, avait affirmé lundi au New York Times que l’USTA était toujours bien décidée à organiser le tournoi de Cincinnati puis l‘US Open dans la foulée à New York, avec des joueurs et des officiels évoluant dans une « bulle » censé assurer la santé et la sécurité de tous.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *