Madrid : Murray et Bertens rois de la console

Andy Murray et Kiki Bertens sont les rois du tournoi virtuel de Madrid, respectivement vainqueurs jeudi en finale de David Goffin et Fiona Ferro. Belle performance de la Française, donc, malheureusement balayée par son adversaire.

Le tournoi virtuel de Madrid, débuté lundi afin de remplacer (autant que possible) la compétition qui aurait dû se tenir la semaine prochaine dans la capitale espagnole, a rendu son verdict jeudi. Chez les messieurs, c’est Andy Murray qui s’est joué de David Goffin au tie-break (7-6). Pour l’occasion, le Britannique jouait avec l’avatar du Belge, et inversement. Ce qui a conduit les organisateurs à le féliciter pour sa triple couronne inédite, sur dur, sur terre et en ligne ! En effet, Andy Murray avait aussi gagné le tournoi lors de sa dernière année sur dur, en 2008 – en plus de sa victoire en 2015 sur terre (6-3, 6-2 en finale devant Rafael Nadal).

Fiona Ferro battue en finale

L’Espagnol prétendait également à ce triplé historique (vainqueur en 2005 avant ses cinq victoires sur terre), mais il avait été éliminé en poule, perdant notamment 3-0 face à Andy Murray. Le Britannique était particulièrement entraîné, puisqu’il avait confié sur Instagram à son ami espagnol qu’il avait déjà essayé le personnage de « Rafa ». Chez les dames, Kiki Bertens a réussi un exploit non moins négligeable face à la Française Fiona Ferro : celui de conserver son titre réel acquis l’an dernier, avec un set sec et sans appel (6-1) !

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *