Karatsev bute sur un Tsitsipas solide et sort encore au 2e tour

Aslan Karatsev a été éliminé dès le deuxième tour du Masters 1000 de Monte-Carlo mardi, comme ç’avait été le cas à Miami. Le Russe n’a pas réussi à engager le match avec Stefanos Tsitsipas, premier qualifié pour les huitièmes de finale.

Aslan Karatsev, Monte-Carlo, 2021

Masters 1000 Monte-Carlo – 2e tour
Tsitsipas (N.4) bat Karatsev : 6-3, 6-4

  • L’information principale : Stefanos Tsitsipas est entré dans le Masters 1000 de Monte-Carlo avec une victoire autoritaire sur Aslan Karatsev.
  • Vous apprendrez aussi : Karatsev quitte son deuxième Masters 1000 en carrière dès le deuxième tour, après sa défaite contre Sebastian Korda à Miami.
  • Pourquoi vous devez lire cet article : Pour s’apercevoir que Tsitsipas a maîtrisé le match de bout en bout sans se faire la moindre frayeur.

Aslan Karatsev est dans un tel état de grâce depuis le début de la saison que le moindre accroc suscite la curiosité. Il ne faut pourtant pas oublier, malgré sa progression fulgurante des dernières semaines, que le Russe, actuellement 29e mondial, n’avait jamais figuré dans le Top 100 avant le mois de février dernier et qu’il serait certainement inapproprié d’en attendre trop de lui. Demi-finaliste de l’Open d’Australie et vainqueur du tournoi de Dubaï, Karatsev marque légèrement le pas depuis son titre aux Emirats Arabes Unis. Eliminé dès le deuxième tour au Masters 1000 de Miami, par Sebastian Korda (6-3, 6-0), le Russe a subi le même sort à Monte-Carlo ce mardi, contre Stefanos Tsitsipas, tête de série N.4 (6-3, 6-4).


Ce n’était certes que la deuxième apparition dans le tableau principal d’un Masters 1000 pour Karatsev. Mais sa prestation aboutie face à Lorenzo Musetti lundi au premier tour (6-3, 6-4) avait laissé entrevoir ses capacités sur terre battue, déjà mises en lumière sur le circuit Challenger, où l’ocre est la surface sur laquelle il affiche le meilleur pourcentage de victoires en carrière. Mais Tsitsipas l’a ramené à ses limites. Peu fringant physiquement et dominé tactiquement par le Grec, qui a déroulé son plan sans être gêné, Karatsev n’a pas réellement pu mettre son tennis en route sur le Court Rainier III.

Tsitsipas contre Garin ou Millman en huitième

Ça ne pardonne pas contre un joueur du niveau de Tsitsipas, qui a mis un jeu de service (deux balles de break à sauver d’entrée) pour se régler, pour sa première apparition officielle de la saison sur terre battue. Le 5e joueur mondial a ensuite breaké à 2-1, ce qui lui a suffi pour conclure la première manche en 34 minutes. Karatsev l’y a bien aidé, multipliant les fautes évitables en retour de seconde balle, quand Tsitsipas n’était pas au point sur son service (41% de premières pendant le premier set, 56% sur l’ensemble de la rencontre). Dès lors, le Russe n’a que trop rarement pu engager l’échanger sur la mise en jeu adverse et a donné des points faciles à son adversaire.

Stefanos Tsitsipas, Monte-Carlo, 2021

C’est en retour, ou sur le premier coup de raquette après son propre service, que Karatsev a péché pendant toute la rencontre. Tsitsipas a ainsi remporté 41 des 68 points disputés en moins de cinq frappes, alors que le Russe a fait mieux que jeu égal sur les rallyes plus long (23 – 21 en sa faveur). Sérieux et appliqué, le Grec a mis un coup d’accélérateur d’entrée de deuxième manche pour assommer pour de bon Karatsev. Trois balles de break dès le premier jeu, écartées par le Russe, puis une autre, convertie cette fois, dans le troisième jeu. Cet avantage, Tsitsipas l’a tenu jusqu’au bout, effaçant seulement deux opportunités de débreak, à 2-1. Premier qualifié pour les huitièmes de finale, il sera opposé au prochain tour à John Millman ou Cristian Garin, tombeur de Felix Auger-Aliassime plus tôt dans la journée (7-6, 6-1).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *