Medvedev et Brady battus d’entrée, reprise difficile pour les héros de l’Open d’Australie

Après leurs beaux parcours à Melbourne, Medvedev, Brady mais aussi Zverev et Auger-Aliassime ont échoué dès leur entrée en lice à Rotterdam ou Doha. Un retour sur terre compliqué.

Daniil Medvedev, Open d'Australie 2021

Certains des héros de l’Open d’Australie sont encore en phase de digestion. De retour à la compétition à Rotterdam une semaine seulement après avoir atteint sa deuxième finale en Grand Chelem, Daniil Medvedev s’est fait surprendre dès son entrée en lice par Dusan Lajovic ce mercredi (7-6, 6-4).

Le Russe, qui avait la possibilité de prendre la place de numéro deux mondial en cas de finale, n’a pas profité de cette opportunité et a affiché la même frustration que lors de sa finale à Melbourne face à Novak Djokovic. Cassage de raquette, énervement contre l’arbitre, la sérénité n’était pas dans le clan du natif de Moscou ce mercredi. Avait-il encore la tête en Australie ou pensait-il trop à la place de numéro deux mondial ? Peut-être un peu des deux…

« C’était une belle aventure, je ne peux pas me plaindre, avait-il déclaré avant le début du tournoi. J’ai hâte de commencer à Rotterdam, parce que le tennis est ainsi fait : vous ne pouvez pas trop regarder en arrière. Devenir numéro deux, c’est une super opportunité, et c’est toujours mieux de l’avoir avec la pression qui va avec, que de ne pas l’avoir. C’est normal dans une carrière de ressentir de la pression. Je dirais qu’elle devrait monter vraiment à partir des quarts de finale, ou des demies. »

Hécatombe chez les têtes de séries à Rotterdam

Daniil Medvedev n’est pas le seul gros poisson à s’est incliné dès son entrée en lice à Rotterdam. Alexander Zverev, quart de finaliste à Melbourne, et Félix Auger-Aliassime, huitième de finaliste, ont également perdu leur premier match aux Pays-Bas. Fallait-il reprendre aussi tôt après l’Open d’Australie ? Une semaine de plus pour digérer aurait peut-être été bénéfique pour les cadors du circuit, sans doute encore émoussés physiquement par leurs beaux parcours et mentalement par la quarantaine. 

Le tournoi de Rotterdam affichait un tableau digne d’un Masters 1000 mais il a déjà perdu cinq de ses huit têtes de série ! Il ne reste plus que Stefanos Tsitsipas (N°2), Andrey Rublev (N°4) et David Goffin (N°6). Ce mercredi, Roberto Bautista Agut a également pris la porte, battu par Alejandro Davidovich Fokina (6-2, 7-6).

Même mésaventure pour Brady à Doha

Côté féminin, la finaliste de l’Open d’Australie, Jennifer Brady, a connu la même mésaventure que Daniil Medvedev. Une défaite dès son entrée en lice à Doha face à Anett Kontaveit (6-1, 6-2). L’Américaine ne s’est visiblement pas encore remise de ses émotions et de sa première finale en Grand Chelem, qu’elle ne voulait pas oublier.

Jennifer Brady, Australian Open, 2021

« Je ne veux pas quitter l’Australie, avait déclaré Brady à l’issue de sa défaite face à Naomi Osaka en finale à Melbourne. Malheureusement, je dois le faire. Je suis un peu triste à ce sujet. Je ne vais certainement pas m’entraîner les prochains jours, je vais vivre ma vie. Je ne veux pas regarder une balle de tennis ».

La treizième joueuse mondiale n’avait pas assez d’entraînement dans les jambes pour être suffisamment compétitive à Doha. Elle tentera de rebondir dès la semaine prochaine à Dubaï.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *