Sinner toujours sur sa lancée, les Français balayés : Le résumé de la 5e journée des Melbourne Summer Series

Jannik Sinner s’est qualifié pour sa deuxième finale de rang en sortant Karen Khachanov samedi au Great Ocean Road Open (7-6, 4-6, 7-6). Jérémy Chardy et Corentin Moutet se sont lourdement inclinés en demi-finales du Murray River Open, respectivement face à Daniel Evans et Felix Auger-Aliassime.

Jannik Sinner, Adelaïde, 2021

Great Ocean Road Open : Rien n’arrête Sinner

Et de neuf pour Jannik Sinner. L’Italien (N.4) a décroché samedi sa neuvième victoire de rang sur le circuit ATP, au terme d’un énorme combat face à Karen Khachanov (7-6, 4-6, 7-6). Il s’est ainsi qualifié pour la finale du Great Ocean Road Open, sa deuxième de suite, après avoir remporté le tournoi de Sofia – premier titre de sa carrière – en novembre dernier.

Sinner, qui avait poussé Khachanov (N.2) au cinquième set au premier tour du dernier US Open, a dû s’arracher pour s’offrir une sixième victoire contre un Top 20, à seulement 19 ans. Le 36e joueur mondial a d’abord sauvé une balle de premier set sur le service du Russe, à 6-5, avant d’empocher la manche inaugurale au tie-break (7-4). Il a ensuite dû se relever d’une fin de deuxième set mal négocié, alors qu’il menait 4-3 et un break avant de concéder les trois derniers jeux. Sinner a enfin dû se remettre d’avoir servi pour le match sans succès dans la troisième manche, avant de sauver une balle de match pour Khachanov, sur son service à 6-5. Mais comme dans le jeu décisif du premier set, le natif de San Candido a mieux négocié les points importants en fin de match. Ce qui ne manque pas d’impressionner à son jeune âge.

Après la rencontre, Sinner a rendu hommage à Rafael Nadal, qui l’avait choisi comme sparring-partner pendant les deux semaines de quarantaine.

« Pour un joueur de 19 ans, pouvoir s’entraîner avec quelqu’un qui a remporté 20 tournois du Grand Chelem, c’est la meilleure préparation possible. C’est un mec humble, je le connais un peu mieux, son équipe aussi. Ç’a été deux semaines fantastiques. Je ne peux que le remercier pour cette préparation, je pense que c’est même plus important pour moi que de jouer des tournois. Je peux tant apprendre de lui. »

Déjà assuré de gagner deux places au classement ATP, Sinner se rapprocherait encore du Top 30 en cas de succès en finale face à son compatriote Stefano Travaglia. Ce dernier a dominé Thiago Monteiro (6-3, 6-4) pour se hisser en finale d’un tournoi sur le circuit principal pour la première fois de sa carrière. Travaglia intégrera le Top 60 pour la première fois de sa carrière lundi et irait même jusque dans les 50 premiers mondiaux en cas de titre.

Murray River Open : Les Bleus n’ont pas fait illusion

Corentin Moutet et Jérémy Chardy n’étaient plus qu’à une marche d’une 32e finale 100% française dans l’histoire de l’ATP, au Murray River Open. Mais les Bleus n’ont pas fait le poids ce samedi.

D’abord, Moutet est tombé sur un Felix Auger-Aliassime (N.3) solide depuis le début de la semaine et qui a encore élevé son niveau de jeu pour ne lui laisser aucune chance (6-1, 6-2). Le Canadien s’est montré intraitable sur son service (8 aces, 6 points perdus en tout, 93% de réussite derrière sa première balle) et a harcelé Moutet en retour, notamment sur les deuxièmes services du Français (seulement 31% de points remportés par le natif de Neuilly-sur-Seine). Après avoir sorti Grigor Dimitrov en quarts de finale, Moutet pourra toutefois se féliciter de son parcours, qui le rapproche de son meilleur classement en carrière (il sera 71e lundi).

Felix Auger-Aliassime, Melbourne, 2021

Auger-Aliassime sera en quête d’un premier titre sur le circuit ATP dimanche, après 6 défaites en finale. Ce sera face à Daniel Evans, dont le palmarès est aussi vierge. Le Britannique (N.8), tombeur de Borna Coric au tour précédent, a déroulé contre Chardy, qui disputait sa deuxième demi-finale en deux tournois en 2021. Dans chaque manche, Evans a breaké dès le premier jeu. Et comme il était intouchable sur son engagement (21/21 derrière sa première balle, 5 points perdus au total), il n’a jamais donné le moindre espoir au Palois, qui peut désormais se concentrer sur son premier tour à l’Open d’Australie, face à Novak Djokovic. Autant dire qu’une troisième demi-finale consécutive cette année passerait par un immense exploit d’entrée…

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *