“Super calme, super cool, et un bon gars” : Hurkacz et Sinner, finalistes ami-ami

Pour sa première finale en Masters 1000, Hubert Hurkacz affrontera Jannik Sinner dimanche à Miami. Le Polonais et l’Italien se connaissent bien et s’apprécient, à tel point qu’ils se sont entraînés ensemble et ont participé à deux tournois de double ensemble cette saison.

Jannik Sinner

Quand Hubert Hurkacz et Jannik Sinner entreront sur le court pour la finale du Masters 1000 de Miami dimanche, ce sera inédit pour eux. Une première confrontation sur le circuit ATP, une première finale dans un tournoi de cette importance. Mais le duo se connait bien, pour s’être entraîné ensemble et avoir participé à deux tournois en doubles en ce début de saison, lors du Great Ocean Road Open à Melbourne (abandon avant leur quart de finale) puis à Dubaï (élimination en huitième de finale).

Ce vendredi, Hurkacz (24 ans) a surclassé Andrey Rublev en deux sets (6-3, 6-4), après que Sinner (19 ans) soit parvenu à renverser Roberto Bautista Agut, tête de série N.7 à Miami (5-7, 6-4, 6-4). Les deux hommes ne sont plus qu’à une victoire d’un premier titre en Masters 1000.

Hurkacz, le réveil après les doutes

37e mondial, Hurkacz avait débuté l’année 2021 par un sacre à Delray Beach, en Floride déjà. Il s’agissait de son deuxième titre sur le circuit ATP, le deuxième sur dur extérieur aux Etats-Unis, après s’être imposé à Winston-Salem en 2019. Mais depuis, le Polonais n’avait remporté que quatre matchs sur ses cinq tournois suivants, avec notamment une défaite dès le premier tour de l’Open d’Australie, contre Mikael Ymer (6-3, 3-6, 6-3, 5-7, 6-3).

Vainqueur au Great Ocean Road Open, en préparation au premier Grand Chelem de la saison, Sinner a aussi connu un coup de mou derrière (défaites au premier tour contre Denis Shapovalov à l’Open d’Australie et Aljaz Bedene à Marseille). Mais le jeune Italien s’est vite ressaisi, atteignant les quarts de finale à Montpellier puis à Dubaï, soignant une blessure au dos entretemps.

Comme tout un chacun, Hurkacz est impressionné par le calme de Sinner et sa mentalité de gagnant, à pas encore 20 ans.

“Jannik est un super mec. Je trouve qu’il vraiment super calme, super cool et c’est aussi un bon gars, a soufflé le Polonais en conférence de presse vendredi. Il est vraiment sympa et il se donne toujours à fond pour gagner. Encore une fois, c’est vraiment un super mec. Les résultats qu’il obtient découlent de son travail. On en rigole. Nous sommes de bons amis, donc je lui souhaite le meilleur.”

Hurkacz veut s’entraîner avec encore plus avec Sinner

Au-delà de leur association en double, Hurkacz et Sinner se sont aussi entraînés ensemble ces dernières semaines. Le Polonais a révélé des détails de leurs sessions d’entraînement.

“D’habitude, sur les tournois, tu aimes faire un plus long échauffement plutôt que de faire des jeux. Ça dépend du temps que tu peux passer sur le terrain. Mais plus tu te rapproches du tournoi, plus tu essayes de faire des points, pour être prêt pour l’intensité des matchs. Mais avant cela, tu essayes de t’échauffer un peu plus, de courir autour du terrain. Je pense qu’à l’avenir on fera davantage de sessions comme ça.”

Hubert Hurkacz, Miami 2021

Admiratif du jeu de Sinner, Hurkacz sait qu’il devrait produire son meilleur tennis pour avoir une chance contre le talentueux Italien.

“Jannik frappe la balle très fort des deux côtés. Je vais devoir essayer de rester agressif, et oui, tenter d’évoluer à mon meilleur niveau.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *