Murray élimine Zverev et signe une de ses plus belles victoires depuis sa blessure

Andy Murray a remporté l’une de ses plus belles victoires depuis son retour de blessure, en 2019. Il s’est imposé en trois manches contre Alexander Zverev, au deuxième tour du Masters 1000 de Cincinnati, au terme d’un match haletant.

AndyMurray - Cropped

Andy Murray peut serrer le poing, longtemps. Il vient de signer l’une de ses meilleures performances depuis son retour de blessure en 2019. Le Britannique, retombé à la 134e place mondiale, s’est payé le 7e mondial Alexander Zverev lundi, au deuxième tour du Masters 1000 de Cincinnati. Le score : 6-3, 3-6, 7-5 après près de 2h30 de match. Murray rejoint en huitièmes Milos Raonic, vainqueur de Dan Evans plus tôt dans la journée. C’est la première fois depuis mai 2017 que Murray rallie le troisième tour d’un Masters 1000.

Andy Murray est bel et bien de retour, et il pourrait bien faire des ravages sur le circuit. L’Écossais, auteur de coups exceptionnels notamment au premier set, a très souvent gêné l’Allemand, pas toujours apte à déborder son adversaire par ses grands coups du fond du court. Pas plus aidé par son service (10 aces, mais 11 doubles fautes, 45 % de points gagnés derrière sa deuxième balle) et sa volée parfois catastrophique, l’Allemand peut s’en vouloir.

Zverev a craqué

Il était revenu d’une situation loin d’être à son avantage. Mené 4-1 dans l’ultime set, il a petit à petit grignoté sur Murray, qui enchaînait mauvais choix et coups droits dans le couloir. Mais au moment de conclure sur sa mise en jeu, Zverev s’est écroulé et Murray s’est infiltré dans la brèche que son adversaire lui avait laissée.

Trois jeux plus tard et après un dernier jeu de service mal négocié par l’Allemand – cinq doubles fautes sur ses deux derniers jeux de service ! -, Andy Murray pouvait jubiler sur un retour gagnant de revers. Il a épinglé un top 10 à son palmarès. Ce n’était plus arrivé depuis juin 2017 et un succès contre Keï Nishikori en quarts de finale de Roland-Garros 2017. Un fait loin d’être fréquent pour celui qui n’avait pas remporté la moindre rencontre de la saison avant ce dimanche contre Tiafoe.

Zverev, vainqueur de la deuxième édition de l’UTS, va arriver à l’US Open sans la moindre victoire sur le circuit. Murray, lui, va continuer à se tester contre un serveur qui devrait lui faire moins de cadeaux : Milos Raonic.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *