Abonnez-vous à la newsletter

Nadal estime que “Djokovic est le mieux placé” dans la course aux titres du Grand Chelem

Nadal, qui a remporté l’Open d’Australie et Roland-Garros en 2022, pense qu’il est fou de penser qu’il peut gagner les quatre cette saison.

Rafael Nadal et Novak Djokovic, Roland-Garros 2022 Rafael Nadal et Novak Djokovic, Roland-Garros 2022 – © AI / Reuters / Panoramic

Au lendemain de sa victoire en finale de Roland-Garros, Rafael Nadal a accordé une longue interview au site officiel de l’ATP en espagnol dans laquelle il réaffirme que sa blessure au pied va créer beaucoup d’incertitudes pour les mois à venir, ce qui pourrait profiter à Novak Djokovic pour combler l’écart de deux Grands Chelems qui existent entre les deux (22 pour l’Espagnol, 20 pour le Serbe).

“Tout peut arriver. Il est clair que Novak (Djokovic) est le mieux placé pour le faire, car il n’a pas de problèmes physiques et il joue à un niveau spectaculaire”, a déclaré Nadal au site internet de l’ATP après avoir remporté son 14e Roland-Garros et son 22e tournoi du Grand Chelem.

Nadal n’exclut même pas Roger Federer, qui aura bientôt 41 ans, dans la course aux Grands Chelems qu’il mène avec 22 trophées majeurs, alors que Djokovic et Federer suivent avec 20 titres chacun.

“On peut toujours attendre quelque chose de spécial de sa part, mais nous savons tous combien il est difficile de revenir, encore plus à 40 ans. Nous verrons ce qui se passera. Comme je l’ai toujours dit, cela ne me dérangeait pas lorsque nous étions à égalité, et cela ne me dérange pas maintenant que j’ai deux longueurs d’avance. Je veux juste continuer à jouer.”

Nadal :  « Plus que de faire le Grand Chelem calendaire, je serais content de jouer les quatre » 

L’Espagnol de 36 ans ne se considère pas à mi-chemin d’un Grand Chelem calendaire, même s’il a remporté l’Open d’Australie et Roland-Garros en 2022.

“C’est fou (de penser à un Grand Chelem), même si j’étais en parfaite forme je pense. Personne ne l’a fait depuis Rod Laver (1969). Djokovic s’en est approché l’année dernière (il a perdu en finale de l’US Open, ndlr). Plus que de faire le Grand Chelem calendaire, je serais content de jouer les quatre”, a affirmé le numéro 4 mondial.

Nadal n’a pas donné plus de détails sur la date à laquelle il suivra son nouveau traitement cette semaine afin d’endormir son pied de manière permanente et d’éviter les anesthésies régulières.

“L’objectif est clair, il s’agit de réaliser un traitement sur le nerf pour essayer d’obtenir la sensation que j’ai lorsque je joue avec un pied endormi. Nous essayons de rendre cela permanent. Si ça marche, nous supprimerons la sensibilité de la partie sensible du pied. Et il y a un autre facteur important : nous avons montré que je peux jouer avec le pied endormi. Si nous pouvons faire fonctionner ce traitement, en affectant le nerf de façon permanente, je pourrai continuer à jouer. J’ai l’habitude de prendre les choses étape par étape. Je suis confiant que les choses se passeront bien”.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.