S’il veut le record de victoires de Connors, Nadal va devoir jouer encore un moment

Désormais membre du club des joueurs à plus de 1000 succès en carrière, Rafael Nadal a encore la possibilité d’aller chercher ses aînés dans les prochaines saisons. Il faudra pour cela batailler avec l’un d’entre eux encore en activité, Roger Federer.

La 1000e, et maintenant ? En remportant sa 1000e victoire en carrière sur le circuit ATP, ce mercredi, face à son compatriote Feliciano Lopez lors de son entrée en lice au Rolex Paris Masters (4-6, 7-6, 6-4), Rafael Nadal a fait son entrée dans le club très sélect des joueurs ayant franchi cette barre symbolique. Ils ne sont en effet que quatre dans l’histoire à avoir dépassé ce total de succès : Ivan Lendl (1068), Jimmy Connors (1274), Roger Federer (1242) et donc désormais Nadal (1001 en comptant son récent succès contre Jordan Thompson). Mais, à 34 ans, l’Espagnol, qui n’en finit plus d’épater, aura-t-il le temps et la forme nécessaires pour rejoindre ses prédécesseurs ? L’objectif est certes relevé, mais il n’est pas inconcevable que le « Taureau de Manacor » puisse l’atteindre dans les années à venir.

S’il a remporté son 13e Roland-Garros en 2020, Nadal a cependant été freiné dans sa quête par la pandémie de Covid-19. Au décompte final de la saison 2020, le roi de la terre battue ne pourra pas avoir remporté plus de 32 matches, nombre maximum s’il s’impose à Bercy et s’il remporte dans la foulée tous ses matchs au Masters de Londres. En comparaison, sur les cinq dernières années, Nadal avait engrangé au moins 54 victoires par saison.

Duel à distance avec Federer

En se basant sur cette moyenne annuelle, le score d’Ivan Lendl (1068 victoires) sera à portée de l’Espagnol d’ici début 2022. L’Américain (naturalisé en 1992) avait pris sa retraite à 34 ans, soit l’âge actuel de Rafa. Mais la longévité du Majorquin devrait lui permettre, sauf blessure, de rejoindre Lendl et de s’attaquer ensuite au record absolu de Connors (1274). Pour ce faire, en gardant le même indice de référence, Nadal devrait encore jouer durant plus de quatre saisons, et attendre d’être quasiment quadragénaire.

Mais cette longue quête ne se livrera pas sans adversaires. Roger Federer, tout d’abord, est en passe d’entamer une 23e saison sur le circuit professionnel, à bientôt 40 ans. Quant au troisième membre du Big 3, Novak Djokovic, il est un an plus jeune que Nadal et comptabilise pour le moment 932 succès en carrière. Avec une moyenne de 58 matchs gagnés par saison depuis cinq ans (sans compter 2020), le Serbe est tout proche du rythme de l’Espagnol. Il va par ailleurs conclure l’exercice 2020 à la première place mondiale dans une forme étincelante, avec un compteur qui s’établit à 39 victoires pour seulement trois défaites, avant le Masters de Londres.

Federer and Nadal, Cap Town, February 2020

Federer, de son côté, peut encore prendre de l’avance sur ses deux poursuivants et même tenter de dépasser Connors à court terme. L’ancien numéro un mondial n’est plus qu’à 32 succès de l’Américain et a toutes les chances de lui subtiliser le record dans quelques mois. A condition que la saison ne soit pas amputée de nouveau à cause du coronavirus, et sous réserve que son retour de blessure se déroule du mieux possible. Gage donc à Nadal (et Djokovic) de tenir un rythme avoisinant les 54 victoires par saison au moins jusqu’à ses 39 ans (l’âge actuel du Suisse) pour pouvoir espérer dépasser son rival de toujours.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *