Paire sèchement battu par Tsitsipás à Madrid

Dernier Français en lice au Masters 1000 de Madrid, Benoît Paire, battu 6-1, 6-2, n’a pas fait le poids dans son match du second tour face à Stéfanos Tsitsipás.

Benoit Paire Melbourne series 2021

J’ai joué contre lui à Acapulco (en mars, défaite 6-3, 6-1), avait rappelé Benoît Paire en amont de son duel avec Stéfanos Tsitsipás au deuxième tour du Masters 1000 de Madrid. Mais je n’avais pas été capable de jouer mon tennis habituel. Je n’étais pas prêt mentalement. Je me sens bien mieux maintenant après mes vacances (aux Maldives, la semaine précédent Madrid). Mentalement, je me sens frais. Ça va être difficile, c’est sûr, mais je pense avoir quelques chances de gagner.

Défaite en moins d’une heure

Si les chances étaient minces, le Grec a suffisamment serré le jeu pour laisser une vraie ouverture au Français. Malgré des instants d’excellence, Paire manque encore de régularité pour pouvoir espérer rivaliser avec un adversaire de ce niveau. Bien que plus à son aise sur le court, revigoré par sa victoire au première tour, il s’est sèchement incliné ce mercredi. 6-1, 6-2 en 54 minutes.

Bien entré dans le match, le natif d’Avignon s’est procuré une balle de break d’entrée. En vain. Dans la foulée, il a cédé son engagement. Sans abdiquer. A 3-1 contre lui, il a eu une opportunité de débreak. Non concrétisé. Fatal. A l’instar du scénario écrit quelques minutes plus tôt, l’actuel 35e joueur mondial a de nouveau perdu son service dès le jeu suivant. Face; entre autres, au 69 % de premières balles passées par son opposant, couplées à 72 % de réussites derrières celles-ci, le Tricolore à la barbe épaisse a perdu le premier round en 24 minutes.

En manque de rythme, Paire n’a pas fait le poids

Dans les cordes, loin de l’attitude qu’il a pu avoir ces derniers mois, il a toutefois tenté de réagir. Au bord du K.O, breaké d’entré de seconde manche, il s’est relever en ravissant l’engagement adversaire pour la première fois du match et égaliser à 1-1. Grâce, en autres, à une un point rondement mené pour finir au filet, puis une fulgurance en coup droit croisé court. Le baroud d’honneur.

Bien que toujours sur pieds, Paire était encore étourdi et Tsitsipás a su en profiter pour placer ses uppercuts. Acculés par un opposant cherchant constamment à avancer en posant ses frappes lourdes, il a rapidement fini par aller au tapis. Définitivement, après deux break : à 2-2 puis 4-2.

18e défaite de suite face à un Top 10

En éliminant Nikoloz Basilashvili pour son entrée en lice, Benoît Paire a mis fin à une série de sept défaites consécutives. Pour effacer celle face aux membres du top 10, il faudra encore patienter. Il reste sur 18 revers d’affilée contre ces joueurs de très haut niveau.

Titré à Monte-Carlo et numéro 1 à la Race,Stéfanos  Tsitsipás affrontera le coriace Casper Ruud en huitièmes de finale. Spécialiste de la terre battue, demi-finaliste sur le Rocher, le Norvégien a pris en carrure sur le circuit ces derniers mois. De pouvoir espérer avoir des chances assez épaisses pour bousculer la tête de série numéro 4.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *