le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Quatre jours après son premier titre, Auger-Aliassime maîtrise Tsonga et se qualifie pour les quarts à Marseille

Tout juste vainqueur de son premier titre à Rotterdam, Felix Auger-Aliassime a été accroché par la fougue de Jo-Wilfried Tsonga, à Marseille (7-6, 6-2). Mais il a éliminé le Français et se qualifie pour les quarts de finale.

Felix Auger-Aliassime Felix Auger-Aliassime

Felix Auger-Aliassime est sur sa lancée. Rien ne peut l’arrêter, en ce moment. En tout cas, pas Jo-Wilfried Tsonga, pourtant accrocheur, au deuxième tour de l’Open 13 de Marseille, ce jeudi. Quatre jours après le premier titre de sa carrière et ses larmes à Rotterdam, le Canadien impressionne toujours. Il a été perturbé par le Français dans le premier set, sur le court central. Avant d’accélérer la cadence, et de conclure le match en deux manches (7-6, 6-2). « FAA » va trop vite.

« Je n’ai eu que trois jours pour récupérer, a lâché dans un sourire Auger-Aliassime. Ce n’était pas beaucoup ! Je suis en confiance. Je ne peux pas me plaindre. En 2020, j’avais aussi enchaîné ici après ma finale perdue à Rotterdam. » Il avait ensuite atteint la finale à Marseille (perdue contre Stefanos Tsitsipas).

Auger-Aliassime a pu se tester contre « Jo ». Le Français est de nouveau en forme. Il a confirmé sa puissance retrouvée face à Gilles Simon, au tour précédent, après plusieurs blessures, notamment au dos. A l’image de ce coup droit gagnant, dans le premier set, que « FAA » n’a pu que renvoyer en dehors des limites.

Tsonga a affiché deux beaux visages à Marseille

Le numéro 9 mondial a ensuite bénéficié du manque de concentration de Tsonga (46% de premier service passé dans le premier set). Trois fautes directes ont offert le premier break à Auger-Aliassime (3-1). Mais l’une des quatre double faute du Canadien dans le premier set a ensuite offert le débreak au Manceau.

Ils sont allés jusqu’au tie-break. Trois nouvelles erreurs de Tsonga, et un coup droit long de ligne lumineux ont permis à Auger-Aliassime d’empocher la manche. Tsonga ne l’a plus revu. « Il a vraiment pris l’avantage à partir de la deuxième manche », a expliqué Tsonga après le match.

Il faut faire ce genre de match pour retrouver un niveau acceptable

Jo-Wilfried Tsonga

« FAA » a breaké d’entrée dans le deuxième set. Avant de dérouler. Comme sur un retour missile sur le service de Tsonga, pour breaker une nouvelle fois (4-1). Auger-Aliassime confirme sa forme. Celle d’un n°3 mondial à la Race, c’est-à-dire le troisième meilleur joueur du Tour en 2022.

Il affrontera vendredi le Biélorusse Ilya Ivashka, 49e mondial, en quarts de finale. Tsonga, lui, a affiché deux beaux visages en deux matchs à Marseille. Le n°243 mondial s’accroche. « Il faut faire ce genre de match pour retrouver un niveau acceptable, a-t-il souligné. Cela fait partie du processus. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.