Nadal a une priorité à Barcelone : corriger un service “catastrophique”

Rafael Nadal a payé ses difficultés au service vendredi en quart de finale du Masters 1000 de Monte-Carlo, contre Andrey Rublev. L’Espagnol estime que ses difficultés dans ce secteur ont irradié sur le reste de son jeu et en fait une priorité avant Barcelone.

Rafael Nadal, Monte-Carlo, 2021

Breaké sept fois au cours de sa défaite contre Andrey Rublev en quart de finale de Monte-Carlo (6-2, 4-6, 6-2), Rafael Nadal a regretté d’avoir laissé passer une “opportunité de bien débuter la saison sur terre battue” ce vendredi, quand il s’est présenté devant les journalistes après son combat de 2h32′ avec le Russe.

Rafa Nadal Monte Carlo

Sa sixième défaite au Rolex Monte-Carlo Masters a incontestablement laissé un goût amer dans la bouche de l’Espagnol. Mais il a encore du temps devant lui pour corriger ce qui ne va pas, à commencer par son retour à Barcelone la semaine prochaine, ayant remporté le tournoi à 11 reprises.

Quand tu n’as pas confiance en ton service, tu te concentres juste là-dessus – Rafael Nadal

Rublev était le premier surpris d’avoir réussi à être si performant sur le service de Nadal ce vendredi. Il a converti sept de ses 15 balles de break et remporté 21 des 36 points disputés derrière la seconde balle de l’Espagnol, dont sept pour cause de doubles-fautes.

“J’ai eu un peu de chance, surtout dans le premier set, qu’il n’ait pas de supers sensations au service, a soufflé Rublev. Je me souviens de mon match contre Rafa à Londres (au Masters), c’était l’exact opposé. Je n’arrivais pas à servir, c’était un désastre, et lui avait servi à la perfection tout le match. Ça arrive. Parfois vous vous sentez mieux dans un secteur, parfois c’est pire. Ça fait partie du jeu, du sport.”

Nadal estime toutefois qu’il ne devrait pas être sujet à de tels trous d’air. L’Espagnol n’avait pas d’explication rationnelle pour ses difficultés au service contre Rublev.

“Je ne comprends pas, je n’avais pas du tout de souci à l’entraînement. Mais c’était l’un de ces jours où mon service est catastrophique. En servant comme ça, ça a un impact sur tout mon jeu. Quand tu n’as pas confiance en ton service, tu te concentres juste là-dessus, pas sur comment tu veux jouer la balle. Tu penses juste à ce que tu dois faire pour servir dans le court. Alors c’est problématique pour bien préparer le point, non ?”

Nadal a glissé qu’il s’astreindrait à des séances supplémentaires au service à Barcelone, pour retrouver des repères.

“Ce n’est pas le moment de se plaindre. Quand tu n’arrives à faire ce que tu dois faire sur le terrain, il ne faut pas s’en plaindre après. La seule chose que je peux faire, c’est aller à Barcelone et continuer à m’entraîner, pour corriger ce qui ne va pas.”

Je me suis battu, c’est positif – Rafael Nadal

S’il y avait peu de positif à tirer du match de vendredi, Nadal était content de sa capacité à contrer Rublev dans le deuxième set. A deux reprises il a sauvé des balles de break pour éviter un double break, et il a finalement réussi à empocher la manche pour revenir à égalité au score. La résilience reste un élément-clé du répertoire de Nadal, et elle était à l’oeuvre dans ce deuxième set.

“Je me suis battu, oui. C’est positif, j’étais là. Mais vous ne pouvez pas espérer contre un joueur comme lui en perdant votre service je ne sais combien de fois, trop. Aucun chance. Six, sept fois ? C’est trop. Il a bien joué, c’est vrai. Il a été agressif, je le savais. Bien joué de sa part. Heureux pour lui, c’est un super mec. Je lui souhaite le meilleur.”

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *