Nadal sans pitié pour son grand retour

Pour son première match depuis le 29 février, Rafael Nadal s’est facilement imposé au 2e tour du Masters 1000 de Rome face à Pablo Carreño Busta (6-1, 6-1).

Rafael Nadal, Rome 2020

  • Masters 1000 de Rome, 2e tour

  • Nadal bat Pablo Carreño Busta : 6-1, 6-1

  • L’info principale : Rafael Nadal a joué et gagné son premier match depuis le 29 février.
  • À savoir aussi : Rafael Nadal s’est qualifié pour les huitièmes de finale à Rome, tournoi dont il est le tenant du titre.
  • Pourquoi lire cet article : Vous saurez que Rafael Nadal est sur une belle série en cours.

Près de 7 mois après son dernier match sur le circuit ATP à Acapulco, Rafael Nadal a fait son grand retour à Rome ! Et quel retour ! Sur sa terre battue chérie, le numéro deux mondial n’a fait qu’une bouchée du récent demi-finaliste de l’US Open, Pablo Carreño Busta (6-1, 6-1). Hésitant et prudent sur ses premiers coups de raquette, Rafael Nadal a rapidement retrouvé ses marques et son compatriote en a fait les frais. Le Majorquin n’a laissé que quatre jeux à un Carreño Busta dépassé, et sans doute encore émoussé par son beau parcours à New York. Nadal est en huitièmes de finale du Masters 1000 de Rome dont il est le tenant du titre. Il y retrouvera Milos Raonic ou Dusan Lajovic.

Rafael Nadal, Rome 2020

Rouillé, Nadal ? Non. Le taureau de Manacor attendait impatiemment de rentrer dans l’arène après sept mois d’arrêt. Après un premier jeu de service compliqué où il a dû sauver une balle de break après avoir pourtant mené 40-0, l’Espagnol a déroulé. Un coup droit lasso qui gicle, rapide sur ses jambes et efficace en revers, Rafael Nadal a réalisé le match parfait. En face, Pablo Carreño Busta a tenu trois jeux, jusqu’au premier break réalisé par son adversaire. Après avoir pris l’avantage, le numéro deux mondial n’a plus jamais relâché l’étreinte.

« Je ne m’attendais pas à ça »

« J’ai joué un bon match. Il était un peu fatigué mais c’est un début parfait pour moi. Je n’ai pas manqué grand-chose. Je ne m’attendais pas à ça. »

20 coups gagnants, 11 fautes directes, 80% de points remportés derrière sa seconde balle et 1 seule balle de break concédée, Rafael Nadal n’a en effet pas manqué grand chose ce mercredi. Dans le deuxième set, il a gagné les six derniers jeu du match (6-1, 6-1) pour mettre fin au calvaire de son compatriote et ami. Nouvelle victoire en deux manches pour le Majorquin, qui n’a plus perdu un set depuis le 29 janvier dernier et sa défaite en quart de finale de l’Open d’Australie. Il aura l’occasion de poursuivre cette belle série dès le prochain tour face à Milos Raonic ou Dusan Lajovic. 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *