Incollable sur le Masters 1000 de Rome ?

partager

Dans cette vidéo, nous vous présentons 11 faits marquants de l'histoire du Masters 1000 de Rome. De Borg à Nadal, en passant par Kyrgios, Evert et Federer.

1. Le tournoi n'a pas toujours été joué à Rome

Communément appelé aujourd’hui « Masters de Rome », le tournoi ne s’est pas toujours déroulé dans la capitale italienne. Milan (entre 1930 et 1934) et Turin (en 1961) ont notamment accueilli le tournoi italien.

2. Pietrangeli : un court à son nom de son vécu 

En 2006, le Stadio della Pallacorda du Foro Italico fut renommé Stadio Nicola Pietrangeli, du nom d’un des plus grands joueurs Italien de l’Histoire. Pietrangeli est un des seuls joueurs masculins à avoir un grand court à son nom de son vivant, avec par exemple Rod Laver ou encore Rafael Nadal.

3. Statues de marbre

Son court, semi-enterré et entouré de 18 statues de marbre, est considéré comme l’un des plus beaux courts du monde. The Pietrangeli court is surrounded by 18 marble statues

4. Un nouveau vainqueur italien se fait attendre...

Adriano Panatta chez les hommes en 1976 et Raffaella Reggi chez les femmes en 1985 sont les derniers vainqueurs italiens du tournoi.

5. Borg, plus jeune vainqueur

En 1974, Björn Borg y remporte le premier tournoi de sa carrière sur terre battue, à quelques jours de son 18ème anniversaire. Deux semaines plus tard, le Suédois s’impose à Roland Garros. Il reste à ce jour le plus jeune vainqueur du tournoi de Rome.

6.  La fin de la série incroyable d'Evert en 1976

En 1976, Chris Evert perd son premier match depuis six ans sur terre battue, à Rome, face à Tracy Austin. Elle restait sur 125 victoires consécutives et seulement 8 sets perdus !

7. La finale du double 1976 a duré… 108 jours !

Interrompus par la  nuit à la fin du 4e set, les joueurs ont disputé le 5e sets à Houston... le 15 septembre. 

8. La finale 2005: la 2e plus longue de l'histoire du tennis

En 2005, Rafael Nadal remporte sa première finale à Rome face à Guillermo Coria au bout de… 5 heures et 14 minutes de jeu ! C’est la deuxième plus longue finale de l’ère Open, après la finale de l’Open d’Australie 2012:  5h53 entre Rafael Nadal (encore lui) et Novak Djokovic. Rafael Nadal v Guillermo Coria, 2005 Monte-Carlo final

9. En 2006, le plus long Fedal de l'histoire

C’est à Rome qu’a eu lieu le plus long “Fedal” de l’histoire. Lors de la finale de 2006, Roger Federer et Rafael Nadal se sont livrés à un véritable duel de gladiateurs ! Mené 4-1 dans le 5ème set, Rafael Nadal a sauvé deux balles de match avant de s’imposer en 5 heures et 5 minutes

10. Le coup de sang de Nick Kyrgios en 2019 

En 2019, la colère des Dieux s’est abattue sur Nick Kyrgios. Opposé à Casper Ruud, l’Australien a été disqualifié du tournoi après avoir lancé une chaise et quitté le court.

11. Evert et Nadal, les plus titrés

Avec respectivement 5 et 9 titres, Chris Evert et Rafael Nadal sont la joueuse et le joueur les plus titrés du tournoi. Rafael Nadal with his 2019 Rome trophy
  • partager

Plus d'actualités

Des contenus exclusifs (vidéo, analyses, interviews ...),des rencontres avec les champions, des conseils techniques, et toute l'actualité du tennis... abonnez-vous à tennismajors.com, le site que tous les passionnés de tennis attendaient !