Garin éliminé, Schwartzman et Khachanov solides

Respectivement têtes de série 9 et 11 du tournoi de Cincinnati, Diego Schwartzman et Karen Khachanov se sont facilement qualifiés pour le deuxième tour ce dimanche. Christian Garin, lui, a été éliminé par Aljaz Bedene, issu des qualifications.

Diego Schwartzman, Australian Open 2020

Garin chute face à un qualifié

Tête de série numéro 13, Christian Garin n’a pas été à la hauteur de son statut face au qualifié slovaque Aljaz Bedene, 61e mondial. Le Chilien a toujours couru après le score et n’a fait que retarder l’échéance en réussissant à arracher la deuxième manche au tie-break. Garin, 18e mondial, s’est finalement incliné en prenant un cinglant 6-0 dans l’ultime set (6-4, 6-7, 6-0). Auteur de 14 doubles fautes et incapable de régler la mire en retour de service, le Chilien a vécu un cauchemar sur le court. Il a une semaine pour se remobiliser avant le début de l’US Open.

Schwartzman solide

Sans doute impatients de retrouver la compétition, Diego Schwartzman n’a pas manqué ses retrouvailles avec le circuit ATP. « El Peque », 28 ans et 13e mondial, a mis un peu de temps avant de prendre la mesure de son adversaire du jour, Casper Ruud, 21 ans et 26e aux classement ATP. L’Argentin a breaké le premier à 1-1 mais a perdu son avantage dans la foulée. Les deux hommes ont dû attendre le tie-break pour se départager, et Schwartzman n’a pas tremblé. Le natif de Buenos Aires l’a remporté 7 points à 2 pour basculer en tête. Fort de cet avantage, il a enfoncé le clou en début de deuxième set en faisant le break pour se détacher 3-0. L’Argentin a ensuite gardé cet avantage jusqu’au bout, en conservant sa mise en jeu grâce à sa bonne qualité de service (84% de points remportés derrière sa première). Une victoire 7-6, 6-3 qui lui ouvre les portes du deuxième tour, où il affrontera Reilly Opelka.

Diego Schwartzman, Australian Open 2020

Khachanov réaliste

Un break dans chaque manche, emballé c’est pesé ! Pour son premier match sur le circuit ATP depuis février, Karen Khachanov a été d’une parfaite efficacité. Opposé à Alexander Bublik, 23 ans et 51e mondial, le Russe de 24 ans n’a pas concédé une seule balle de break et a pris le service de son adversaire au début de la partie et en toute fin de match, suffisant pour s’imposer ce dimanche (6-4, 6-4). Le 15e joueur mondial a maintenant rendez-vous avec Pablo Carreño Busta (voir le tableau).

Isner a servi le feu

John Isner, tête de série numéro 16 et 21e joueur mondial, n’a pas été gâté par le tirage au sort. Il a hérité de Hubert Hurkacz au premier tour à Cincinnati, 29e mondial. Mais le géant américain a parfaitement assumé son statut en s’imposant 7-5, 6-4 en 1h38 de jeu, bien aidé par 10 aces et 81% de points remportés derrière sa première balle. Isner a breaké son adversaire à chaque set, sans cédé sa mise en jeu une seule fois. Il affrontera Adrian Mannarino ou John Millman au prochain tour.

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *