Abonnez-vous à la newsletter

Stoppé par Paul, Tiafoe ne terminera pas l’année numéro 1 américain à la Race

En demi-finale de l’ATP 250 de Stockholm ce vendredi, Frances Tiafoe a été éliminé par son compatriote Tommy Paul.

Frances Tiafoe, à Vienne 2021 Tennis – ATP 500 – Erste Bank Open – Wiener Stadthalle, Vienna, Austria – October 30, 2021 Frances Tiafoe of the U.S. celebrates after winning his semi final match against Italy’s Jannik Sinner || 211132_0175

ATP 250 de Stockholm | Tableau | Programme

Actuellement 27e à la Race, Frances Tiafoe, notamment finaliste à Vienne fin octobre, avait besoin de remporter le titre à Stockholm pour passer devant Reilly Opelka, 20e, et Taylor Fritz, 19e, afin de devenir le meilleur joueur de son pays sur l’année 2021. Un objectif brisé par son compatriote, Tommy Paul. Déjà tombeur de Fritz et Andy Murray aux tours précédents, Paul s’est qualifié pour la première finale de sa carrière sur le circuit principal. Victoire 5-7, 7-6, 6-4.

“Je n’avais jamais battu Frances depuis les juniors, c’est un gros succès pour moi”, a-t-il expliqué lors de l’interview sur le court. “C’est probablement mon meilleur match de l’année. Il a joué un tennis incroyable, puis j’ai réussi à élever mon niveau. Quand il m’a breaké à 5-5 dans le deuxième set, c’était compliqué, mais je savais que si je restais dans le match il me donnerait peut-être quelques points.”

Tiafoe a servi pour le match

Bien vu. Lors d’un duel accroché, le surnommé “Big Foe” s’est d’abord montré légèrement supérieur. En trois affrontements – un sur le circuit principal, deux en Challenger – face à son rival du jour, il s’était toujours imposé. Ce vendredi, à 7-5, 6-5 service à suivre, il est passé proche d’un quatrième succès consécutif face au natif du New Jersey. Mais, bien que sauvant une première balle de débreak d’un ace, il a craqué sur la deuxième : double faute. Puis la tendance s’est inversée.

Réussissant un très bon jeu décisif, avec notamment une volée de revers touchée à merveille poussant Tiafoe a lui rendre hommage avec son troisième droit dressé, Paul a peu à peu pris le dessus. Face à un adversaire usant régulièrement du slice de revers aussi bien pour casser le rythme que monter au filet, le 52e joueur mondial a fini par se régler. Après avoir fait craquer les nerfs d’un rival du jour explosant sa raquette en réaction à la perte de la deuxième manche, il a réussi le break à 2-1 dans le troisième.

Paul va entrer dans le Top 50 pour la première fois

Jamais inquiété, par la suite, ne concédant aucune occasion de débreak, Paul a bouclé l’affaire en 2h31. Déjà vainqueur de quatre titres en Challenger, Tommy Paul, 24 ans, vise désormais un premier sacre à l’échelon supérieur. Samedi, il doit se mesurer au gagnant du choc de Canadiens entre Denis Shapovalov et Felix Auger-Aliassime. Mais quel que soit le résultat de la finale, Tommy Paul est assuré d’entrer dans le Top 50 pour améliorer le meilleur classement de sa carrière (51e).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.