Abonnez-vous à la newsletter

Zverev met fin au rêve de Tiafoe et soulève son 18e trophée

Face à un Tiafoe spectaculaire prenant plaisir à enflammer le public, Zverev s’est imposé en deux sets et 1h36 en finale de l’ATP 500 de Vienne.

Alexander Zverev, vainqueur à Vienne 2021 Tennis – ATP 500 – Erste Bank Open – Wiener Stadthalle, Vienna, Austria – October 31, 2021 Germany’s Alexander Zverev celebrates with the trophy after winning the final against Frances Tiafoe of the U.S, crédit AI / Reuters / Panoramic

Après la semaine de rêve de Frances Tiafoe, Alexander Zverev a fait sonner le réveil ce dimanche. Face à un Américain en feu, tombeur notamment de Stéfanos Tsitsipás, Diego Schwartzman et Jannik Sinner en sortant des qualifications, l’Allemand a produit un excellent tennis pour soulever le 18e titre de sa carrière en simple sur le circuit principal. Victoire 7-5, 6-4, en s’appuyant, comme contre Carlos Alcaraz la veille, sur un service de plomb.

Lors de la manche initiale, le quatrième joueur mondial a perdu sept points sur son son service. Dont quatre lors du même jeu. Celui où il a concédé, et perdu, sa seule balle de break du set. A 3-1, alors qu’il venait de prendre la mise en jeu adverse, Zverev a dû plier devant un jeu de relance furieusement épastrouillant de Tiafoe, conclu par un retour gagnant de coup droit croisé, à bout de bras, en extension.

Encore une fois, Tiafoe a fait le show, mais ça n’a pas suffi

Après cela, le natif d’Hambourg n’a plus jamais été inquiété sur son engagement. Un ton au-dessus de son rival du jour, il s’est procuré trois occasions de faire à nouveau la cassure à 3-3. En vain. Mais la quatrième, à 6-5, fut la bonne pour boucler le round d’ouverture en 47 minutes. Grâce, entre autres, à 89 % de premières balles passées et 80 % de points gagnés derrières celles-ci.

Face à un Tiafoe enchaînant les coups spectaculaires, variant entre puissance de coup droit, slices, amorties et quelques services-volées tout en s’évertuant à ne pas engager de bras de fer en cadence dans les diagonales, Zverev est parvenu à rester maître du jeu. Toujours aussi impressionnant au service, le gaillard de 24 ans a également aligné les coups gagnants en coup droit comme en revers.

Zverev, toujours aussi impressionnant au service

Si son emprise sur la rencontre s’est illustrée d’une balle de break à 1-1 dans le second set puis trois de plus à 3-3, il lui a fallu attendre l’ultime jeu pour finalement faire la différence. Après avoir écarté, d’un service autoritaire à 4-4, le seul danger de break auquel il a eu faire face dans cet acte, la tête de série numéro 2 a terminé en patron : en prenant l’engagement adverse sur un jeu blanc ponctué d’un retour gagnant sur un revers long de ligne.

“Je n’avais pas bien commencé le tournoi, et j’ai fini par deux super matchs”, a-t-il déclaré celui qui a claqué 19 aces dans cette finale. “Frances a super bien joué cette semaine, et j’espère qu’il va continuer comme ça pour remonter au classement. (…) Tu es un des gars les plus talentueux du circuit. Je ne veux pas te voir dans le Top 30 ou le Top 20, je veux te voir dans le Top 10.”

Après ce cinquième titre de la saison, Alexander Zverev va désormais s’envoler pour le Masters 1000 de Paris où il doit affronter Dusan Lajovic ou Mackenzie McDonald pour son entrée en lice.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.