Rinderknech poursuit le festival français à Gstaad

De plus en plus impressionnant, Arthur Rinderknech a sorti la tête de série n°2 du tournoi ATP de Gstaad, Roberto Bautista Agut (16e mondial), pour s’offrir la plus belle victoire de sa carrière (6/2, 6/4 en 1h33). Il rejoint Hugo Gaston en quarts de finale de l’épreuve suisse.

Décidément, l’air des Alpes bernoises fait le plus grand bien aux joueurs français. Dans la foulée de Hugo Gaston, tombeur de la tête de série n°5 Federico Delbonis à l’issue d’un superbe match, Arthur Rinderknech a fait très fort lui aussi. Il a signé la plus belle victoire de sa carrière face à l’Espagnol Roberto Bautista Agut,16e mondial et tête de série n°2 de l’épreuve suisse (6-2, 6-4).

Mais où s’arrêtera-t-il ? Non content d’avoir percé le mur du top 100 en atteignant la semaine dernière les quarts de finale à Bastad, Rinderknech fait encore plus fort cette semaine à Gstaad, où il jouera là aussi les quarts de finale. A 25 ans, le Français est en train de faire des progrès exponentiels aussi fascinants que ne l’est sa propension à adapter son jeu de canonier à la terre battue, avec des trajectoires plus arrondies et une grande variété tactique.

Une fin de match très tendue

Mais c’est surtout sa solidité mentale qui a été particulièrement mise en valeur sur ce match. Très autoritaire et même impressionnant pendant un set et demi, le temps de mener 6-2, 3-2 (break), le Français, vainqueur au 1er tour du Suisse Dominic Stricker, a alors dû s’employer face à un adversaire qui, jusqu’au bout, n’a rien lâché.

Débreaké une première fois puis auteur d’un nouveau break pour mener 4-3, Rinderknech a d’abord effacé trois balles de 4-4, dont une d’un très hardi service-volée sur 2e balle. Ensuite, servant pour le match à 5-4, il a un peu tremblé à la conclusion, manquant une volée “penalty” sur sa deuxième balle de match, puis enchaînant avec une double faute, pour se retrouver encore face à une balle de 5-5. Mais il a gardé tout son sang-froid et s’est appuyé sur son service pour écarter le danger avant d’en finir sur un ultime ace extérieur.

Il s’agit donc, en terme de classement du moins, de la plus belle victoire de sa carrière, après celle décrochée face à Jannik Sinner (17e) à Lyon en mai dernier, sur terre battue également. En quarts de finale, Rinderknech retrouvera un autre client, le Serbe Laslo Djere, tête de série n°7 et demi-finaliste à Hambourg la semaine dernière.

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *