Acapulco : un tremblement de terre ressenti pendant Zverev – Koepfer !

Un tremblement de terre a été ressenti dans la région d’Acapulco, au Mexique, pendant la demi-finale de l’ATP 500 entre Alexander Zverev et Dominik Koepfer, peu après 21 heures locales (4 heure du matin en France). Plus de peur que de mal.

The Fairmont Acapulco Princess, Acapulco, Mexico

Le tableau de l’ATP 500 d’Acapulco s’était habitué aux séismes, avec les victoires à répétition du jeune qualifié italien Lorenzo Musetti cette semaine (jusqu’à sa défaite contre Tsitsipas), mais les choses sont allées un peu loin au cours de la première demi-finale disputée dans la nuit de vendredi à samedi. Au cours du premier jeu du deuxième set entre Alexander Zverev et Dominik Koepfer, les images du match sont devenues tremblotantes pour des raisons totalement indépendantes de la compétence des personnels techniques. La terre était en train de trembler !

Un tremblement de terre d’une magnitude de 5,7 sur l’échelle de Richter venait d’être enregistré à 7 kilomètres de la commune de Marquelia, à 118 kilomètres à vol d’oiseau d’Acapulco. Ressenti et aussi vite dissipé, le tremblement de terre n’a pas empêché la tenue du match, ni la poursuite du point, que Zverev a remporté suite à une puissance attaque de coup droit. Il a quand même fallu quelques secondes aux joueurs et au public pour “se poser” sur ce qui venait de se passer.

Finaliste du double au Mexique, le Britannique Ken Skupski était en plein sommeil lorsqu’il a ressenti le tremblement de terre. Il a mis une pointe d’humour “british” pour décrire cette sensation :

“C’était vraiment étrange, surprenant. En fait, je pensais que c’était une technique de massage qu’il pratiquait, parce que le lit tremblait. Je pensais juste que c’était normal. Puis une alarme s’est déclenchée et c’est là que j’ai compris que la situation était pas normale.”

Le Mexique, terre de séismes

Le tremblement de terre, dont la profondeur était de 28 kilomètres sous la croûte terrestre, n’a pas causé de dégât majeur au Mexique d’après les premières informations disponibles. Il se produit environ 800 séismes de cette magnitude dans le monde tous les ans, magnitude considérée comme d’intensité située entre “modérée” et “forte”.

Earthquake in Acapulco

Le Mexique est connu pour une activité sismique importante. Un tremblement de terre d’une magnitude 8,2 avait frappé le Mexique du côté de l’État du Chiapas, à 337 kilomètres d’Acapulco, le 7 septembre 2017 (98 morts). Il était présenté comme le tremblement de terre le plus violent dont le pays a été victime en 85 ans, même si le bilan avait été beaucoup plus lourd lors du 19 septembre 1985, avec au moins 5000 morts à Mexico City (neuf fois plus selon certaines estimations).

Deux tremblements de terre à Indian Wells

Cet épisode rappelle deux tremblements de terre survenus à Indian Wells, en Californie, dans un contexte de compétition de tennis. En mars 2013, un séisme d’une magnitude de 4,7 avait frappé le Sud de la Californie sur le territoire d’Anza, à 300 kilomètres du site du tournoi. Roger Federer et Rafael Nadal, qui ne jouaient pas à ce moment-là, avaient confié avoir eu peur sur le coup.

Lors d’un 16e de finale du tournoi féminin de 1990, Gigi Fernandez et Eleni Rossides n’avaient rien remarqué de très anormal sur le terrain, mais avaient senti l’agitation en tribunes au cours de leur duel, remporté en trois sets par la première. Une question des journalistes en conférence de presse leur a fait comprendre l’incongruité de ce qu’elles venaient de vivre.

Le tremblement de terre de vendredi à Acapulco n’a pas empêché Alexander Zverev d’atteindre la finale après un succès logique (6-4, 7-6) qui le propulse vers la première finale de son année 2021.
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *