le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

La belle histoire de Misolic à Kitzbühel, qualifié pour sa première finale, à 20 ans

Filip Misolic s’est qualifié pour la première finale de sa carrière, à Kitzbühel, après avoir battu Yannick Hanfmann (6-2, 2-6, 7-6). Avant le tournoi, l’Autrichien n’avait jamais remporté un match sur le circuit principal.

Filip Misolic / Kitzbühel 2022 © Imago / Panoramic Filip Misolic / Kitzbühel 2022 © Imago / Panoramic

Kitzbühel tient sa belle histoire. Celle de Filip Misolic, wild-card de 20 ans passé pro en 2019. Avant cette semaine, Misolic n’avait encore jamais remporté une rencontre sur le circuit principal. L’Autrichien est désormais en finale, dans un conte de fée qui dure match après match, sur les terres autrichiennes.

Samedi, Misolic a battu l’Allemand Yannick Hanfmann en trois manches et deux jours (6-2, 2-6, 7-6). L’appui du public n’y est pas pour rien.

C’est ce public autrichien qui lui a permis de résister, vendredi, à Hanfmann qui a touché du doigt la victoire. Puis à l’attente. Vendredi soir, le match a été reporté au lendemain avant le tie-break finale. Samedi, Misolic a le mieux géré la pression de ce jeu décisif historique pour lui (6-4). Et si la belle histoire continuait ?

La finale contre Bautista Agut dans la foulée

Misolic avait déjà joué six sets, vendredi. Son quart de finale contre Lajovic de jeudi avait été reporté à cause de la pluie. C’est sans doute pour cela qu’il s’est effondré, pendant un temps, dans le troisième set. L’Autrichien, 205e mondial, a été mené 4-1 dans la dernière manche. Hanfmann a même servi pour le match.

Mais Misolic est un joueur spécial à Kitzbühel. L’histoire devait continuer. L’Autrichien a refait son retard jusqu’à donc pousser l’Allemand au tie-break. Avec la victoire au bout.

La rêve continue mais la journée n’est pas (du tout) terminée. Misolic dispute sa finale… dès samedi, contre Roberto Bautista-Agut ! Pas le temps de réfléchir. Misolic n’a pas lâché trop de forces, samedi. Le tie-break n’aura duré que quatre minutes. L’Autrichien a encore le droit de rêver.

L’autre demi-finale à Kitzbühel (ATP 250, Kitzbühel Tennis Club, terre battue, 597.900 EUR) :

  • Roberto Bautista Agut – Albert Ramos-Vinolas (N.5) : 6-3, 7-6 [3]
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.