le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Alcaraz à bout de souffle mais en finale à Umag : l’Espagnol défendra son titre

Carlos Alcaraz a bataillé en trois sets pour éliminer Giulio Zeppieri (7-5, 4-6, 6-3) samedi, à Umag. Il défendra pour la première fois un titre dans sa carrière.

Carlos Alcaraz / Hambourg 2022 © Imago / Panoramic Carlos Alcaraz / Hambourg 2022 © Imago / Panoramic

Après sa victoire, samedi soir, Carlos Alcaraz a crié un peu plus fort que d’habitude, cette semaine. Il est resté, aussi, un peu plus longtemps sur la terre battue d’Umag, célébré par le public. Car il n’est pas passé loin de l’élimination contre Giulio Zeppieri, 168 mondial, qui l’a poussé à bout (7-5, 4-6, 6-3).

Cette victoire lors de cet ATP 250 était cruciale : c’est ici, en 2021, que l’Espagnol a obtenu son premier titre. C’est donc ici, en Croatie, que le nouveau n°5 mondial va défendre, pour la première fois de sa carrière, des points ATP.

Il atteint sa deuxième finale consécutive (après le titre manqué à Hambourg, la semaine passée), mais aussi sa sixième finale de l’année.

La bataille a été longue de près de 3 heures. Les deux joueurs ont d’ailleurs concédés… huit balles de break chacun dans la première manche. Alcaraz en a sauvé sept, l’Italien “que” six. Ce qui a fait la différence dans la première manche, sous les yeux de Goran Ivanisevic, l’entraîneur de Novak Djokovic.

Alcaraz se tord cheville droite

La frayeur de la rencontre a eu lieu dans la deuxième manche. A 2-2, sur une montée à la volée, Alcaraz glisse avec sa jambe droite sur la terre battue mais se tord la cheville. Le joueur espagnol grimace, demande un temps mort médical, et revient dans le match avec un gros bandage à la cheville. Même Zeppieri est venu prendre de ses nouvelles. Au final, Alcaraz s’est fait breaker et a perdu la manche sur sa dernière mise en jeu.

Le combat n’était donc pas terminé. Le public, lui, n’a jamais pris partie, célébrant aussi bien les 10 aces de Zeppieri dans le match, que ce coup droit fulgurant d’Alcaraz, qui a déposé l’Italien (3-3) dans la dernière manche. Alcaraz s’est encore fait peur. L’Espagnol a compté jusqu’à deux break d’avance, avant de se faire reprendre à 3-3. Puis de trouver encore un peu de force pour faire craquer, pour de bon, l’Italien.

Alcaraz essayera de glaner dimanche un cinquième titre cette année. Il sera opposé au vainqueur du match entre Franco Agamenone et Jannik Sinner.

L’autre demi-finale à Umag (ATP 250, ITC Stella Maris, terre battue, 597.900 EUR) :

  • Franco Agamenone – Jannik Sinner : programmé samedi
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.