Zverev, une attitude qui fait réagir

Alexander Zverev, finaliste du Rolex Paris Masters, a une nouvelle fois réagi indirectement aux accusations de violences de son ancienne compagne, Olga Sharypova.

Alexander Zverev, Paris 2020

Face à la polémique, certains choisissent le silence. Pas Alexander Zverev. Accusé de violences par son ancienne compagne Olga Sharypova, le joueur allemand a multiplié les déclarations pour dire à quel point il n’était pas affecté. Son discours après sa défaite en finale du Rolex Paris Masters contre Daniil Medvedev n’y a pas échappé.

« Je sais qu’il y a beaucoup de gens qui essayent d’enlever mon sourire de mon visage mais sous mon masque, j’ai un grand sourire. Je me sens incroyablement bien sur le court. Tout va très bien dans ma vie. Ces personnes peuvent continuer à essayer, mais je continue à sourire sous mon masque même si vous ne pouvez pas le voir. »

Ses propos ont fait réagir sur les réseaux sociaux. Ben Rothenberg, qui a recueilli le témoignage de Sharypova dans Racquet Mag, a commenté « Je ne sais vraiment pas quoi dire… seulement, si vous ne l’avez pas déjà fait, prenez le temps de lire le témoignage d’Olya ».

L’attitude de Zverev critiquée

« Je doute qu’il aurait osé faire le même discours dans une salle pleine » réagit un internaute. « Même si ce ne sont que des accusations pour l’instant, elles sont sérieuses et je ne pense pas que dire quelque chose comme ça lui rende service » commente une autre. Le mot-dièse #IStandWithOlya, en soutien à la jeune femme russe, est régulièrement présent sous les publications évoquant Zverev.

Zverev avait déjà tenu des propos semblables après sa demi-finale.

« En tant que personne, je réalise qu’il y aura toujours des gens qui ne veulent pas le meilleur pour vous, des gens qui vont essayer de vous faire tomber quand vous êtes au sommet. C’est à moi de les en empêcher. J’ai l’impression de réussir à éviter que cela arrive, et je prends encore du plaisir. Tant que vous avez votre sourire à la fin de la journée, je pense que c’est le plus important dans la vie. »

Zverev s’est également félicité de sa future paternité. Brenda Patea, ancienne compagne de l’Allemand, a annoncé attendre son enfant. Elle a indiqué ne pas vouloir partager la garde avec Zverev.

La crise du coronavirus, et les huis-clos qu’elle impose, évite à Zverev de se confronter à la réaction du public. Le dernier rendez-vous de la saison de l’Allemand, les finales ATP à Londres à partir du 9 novembre, se déroulera également à huis clos.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *