le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Billie Jean King Cup : La France s’incline contre le Canada pour son entrée en lice

Pour son entrée en lice dans cette Billie Jean King Cup, ce lundi, la France s’est inclinée contre le Canada (2-1). Après la défaite un peu plus tôt de Ferro contre Abanda (4-6, 6-4, 6-4), Cornet a dominé Marino (6-4, 7-6), avant de s’incliner en double, avec Burel, contre Dabrowski et Marino (6-3, 7-6 (6)).

Tennis – Billie Jean King Cup – Finals – O2 Arena, Prague, Czech Republic – November 1, 2021 France’s Alize Cornet reacts during her group stage doubles match against Canada’s Gabriela Dabrowski and Rebecca Marino || 211427_0077

Les espoirs de l’équipe de France reposaient pourtant entièrement sur elles. Ce lundi, du côté de l’O2 Arena de Prague en République tchèque, la paire française de double composée de Clara Burel et d’Alizé Cornet a fini par rendre les armes, contre la paire canadienne composée de Gabriela Dabrowski, 716eme mondiale en simple mais 5eme en double, et de Rebecca Marino, en deux manches (6-3, 7-6 (6)) et 1h23 de jeu.

Dans la première manche, à 1-2, les Tricolores ont sauvé quatre balles de break, avant de céder sur la cinquième. Après une possibilité de débreaker à 2-4, les Françaises ont manqué, dans la foulée, de perdre un second service, ce qui aurait alors permis aux Canadiennes de s’adjuger ce premier set. Ce qu’elles ont fini par faire, sur leur propre service suivant, conclu blanc (6-3). Enfin, dans la deuxième et dernière manche, après une première balle de break non convertie d’entrée, Clara Burel et Alizé Cornet ont fini par faire le break, à 3-2. Mais au moment de servir pour égaliser à une manche partout, les Françaises ont craqué, malgré une première balle de débreak sauvée.

Dès lors, les deux paires sont donc allées ensuite jusqu’au tie-break. Et si les Tricolores ont bel et bien obtenu une première balle de set, elles ne sont pas parvenues à leur fin, face à des adversaires qui ont su inscrire les deux derniers points de ce match (7-6 (6)), pour sceller cette victoire du Canada sur la France (2-1). Désormais, les Bleues ont rendez-vous avec la Russie ce mercredi, mais les tenantes du titre pourraient déjà avoir fait une croix sur la conservation de leur bien.

Ferro avait mal débuté

A l’O2 Arena de Prague, Fiona Ferro a été renversée par la Canadienne Françoise Abanda en trois sets (4-6, 6-4, 6-4) et 2h18 de jeu. Pourtant, celle qui a récemment quitté le top 100 WTA (105e mondiale) avait plutôt bien entamé sa rencontre en prenant le service de son adversaire au meilleur des moments à 5-4, après une mise en jeu perdue de chaque côté (à 2-2 et 2-3). Devant au score, la native de Libramont-Chevigny semblait s’échapper en breakant à nouveau la modeste 365eme mondiale pour mener 2-0.

Dos au mur, cette dernière a su parfaitement réagir pour se relancer et revenir à égalité, grâce à deux breaks de suite, à 2-0 et à 2-2. De retour à égalité, Abanda a continué sur sa lancée face à une Ferro incapable de réagir. Une dernière mise en jeu perdue par la Française, à 1-1 dans la dernière manche, alors que la Canadienne n’a pas craqué sur son service. Abanda a su conserver son avantage jusqu’au bout pour apporter le premier point à son pays.

Cornet a redonné espoir aux Bleues

Après la défaite de Fiona Ferro, la Niçoise a permis à la France d’égaliser contre le Canada, avant le double décisif. Dans le duel des mieux classées, la 59e mondiale au classement WTA a fait respecter la logique face à Rebecca Marino (148e) pour l’emporter en deux sets (6-4, 7-6) et 1h48 de jeu. Battue récemment en demi-finale à Tenerife, Cornet avait pourtant mal débuté avec un break concédé d’entrée.

Mais, la suite a été bien meilleure pour la Française qui a enchaîné quatre jeux de suite pour prendre les devants, puis empocher la première manche sur sa seconde opportunité. Derrière, si on a cru revivre le scénario du match de Ferro, la Niçoise n’a pas craqué et a finalement conclu lors du jeu décisif. Intouchable ou presque dans l’exercice ce lundi, la 59e mondiale en a terminé contre Marino sur sa première balle de match dans ce tie-break (7-5).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.