le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Medvedev domine Struff sous les sifflets, la Russie rejoint la Croatie en finale

La Russie s’est qualifiée pour la finale de la Coupe Davis après sa victoire (2-0) contre la Croatie, samedi à Madrid. Après Andrey Rublev, Daniil Medvedev s’est imposé en deux manches (6-4, 6-4) contre Jan-Lennard Struff.

Daniil Medvedev Tennis – Davis Cup Semi Finals – La Caja Magica, Madrid, Spain – December 4, 2021 Russian Tennis Federation’s Daniil Medvedev celebrates after winning his semi final singles match against Germany’s Jan-Lennard Struff || 214553_0036

Coupe Davis 2021 | Résultats et tableau | Calendrier

Les Russes attendaient ce moment depuis 2007. L’équipe de Shamil Tarpischev s’est qualifiée, samedi, pour la finale de la Coupe Davis après sa victoire (2-0) face à l’Allemagne. Après le succès d’Andrey Rublev contre Dominik Koepfer, Daniil Medvedev a assuré (6-4, 6-4) face à Jan-Lennard Struff. La Russie sera opposée à la Croatie, dimanche (16 heures), pour tenter de remporter sa troisième Coupe Davis après 2002 et 2006.

Intraitable. C’est peut-être l’adjectif qui conviendrait le mieux à Daniil Medvedev, très performant durant cette Coupe Davis 2021. 8 sets joués, 8 sets remportés face à des adversaires tels que Carreno Busta ou Struff, tombeur de Norrie au tour précédent. Loin d’être évident.

Mais le numéro 2 mondial est si régulier au service – contrairement à jeudi contre Ymer – et à l’échange qu’il est extrêmement compliqué de le battre. Struff a pu le constater ce samedi. L’Allemand, très offensif, prenant de gros risques (19 fautes directes) et s’aventurant de très nombreuses fois au filet (12 point gagnés au filet dans le premier, 5 dans le second), n’a pas réalisé un mauvais match, loin de là. Il a notamment remporté 29 des 34 points disputés derrière sa première.

Medvedev conspué

Mais, à la différence de Medvedev, qui l’a mis sous pression sur ses deuxièmes (35 % de points remportés seulement), le 51e mondial a manqué deux jeux de service : l’un à 4-4 dans la première manche, l’autre à 2-2 dans la deuxième. Et cela lui a été fatal.

Chirurgical, le Russe l’a été au service : 7 aces, 70 % de premières, 83 % de points remportés derrière sa première, 80 % de points remportés derrière sa seconde. Et il a su sauver les deux seules balle de break, qui étaient des balles de débreak pour que son adversaire revienne à 5-5 dans le premier puis le second. De deux services gagnants. Même un saignement survenu au nez et un public, qu’il a jugé hostile à son égard, ne l’ont pas perturbé.

Sitôt la balle de match terminée, Medvedev s’est permis de calmer le public, qui l’a abondamment sifflé, à plusieurs reprises. Interrogé sur le court, le protégé de Gilles Cervara y est allé de son ironie légendaire. Encore sous les sifflets du public espagnol : “Battre l’Espagne, le favori du public, à domicile a été le sommet de ces deux semaines !” Puis il a spontanément fait référence à la mythique finale de l’US Open en 2019 : “Ca a commencé en 2019, mais je ne suis pas usé de le dire : les gens ne comprennent toujours pas comment me faire perdre, il faut me soutenir pour que je perde, pas me huer !”

RUSSIE – ALLEMAGNE : 2-0

Rublev (Russie) bat Koepfer (Allemagne) : 6-4, 6-0
Medvedev (Russie) bat Struff (Allemagne) : 6-4, 6-4

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.