le meilleur du tennis
dans ta boite mail

Des milliers de fans sont déjà abonnés

y

Gilles Moretton est « prêt à réformer la Coupe Davis aux côtés de l’ATP et de la WTA avec les Grands Chelems »

Dans une conférence de presse organisée pour faire le bilan de Roland-Garros, Gilles Moretton, président de la FFT, a expliqué qu’il était pour une réforme de la Coupe Davis.

Gilles Moretton, Roland-Garros 2022 Gilles Moretton, Roland-Garros 2022 – © JB Autissier / Panoramic

La Fédération française de tennis a élu Gilles Moretton comme nouveau président le 13 février 2021, quasiment trois ans après que la réforme de la Coupe Davis ait été adoptée par la Fédération internationale de tennis. Depuis, Moretton ne cesse de prendre position pour un retour au format initial avec des rencontres à domicile et à l’extérieur. 

Lors de la conférence de presse organisée dimanche 5 juin pour faire le bilan de l’édition 2022 de Roland-Garros, le président de la Fédération française de tennis a été interrogé à ce sujet par un journaliste, qui a mis en avant une idée de Patrick Proisy, ancien joueur français. Ce dernier aurait suggéré que les Grands Chelems mettent 10 millions chacun sur la table pour avoir 40 millions au total. 20 millions comme prize money et 20 millions pour les petites fédérations qui veulent réformer la Coupe Davis.

« Je partage cette opinion. C’est mon rôle, le rôle de la Fédération, de prendre position sur le plan international. Et j’ai exprimé très clairement ma position à plusieurs reprises sur ce qui se passe avec la Coupe Davis, avec l’ITF, et Kosmos. L’insatisfaction d’avoir eu trois formats différents en trois ans. Je suis prêt à discuter avec l’ATP et la WTA et les Grands Chelems. J’ai mis cela sur la table. »

« Nous avons nos réunions du conseil d’administration des Grands Chelems. J’en ai également parlé pendant le tournoi avec Ian Hewitt de Wimbledon, Craig Tiley et Mike McNulty, le président de l’USTA, à ce sujet. Je voudrais que nous soyons responsables. Nous devons être responsables. C’est difficile, car il y a sept instances dirigeantes, et je veux me battre pour l’intérêt général. Mais je dois d’abord me battre pour l’intérêt de la FFT. Nous n’aurions pas dû donner les clés du camion à quelqu’un qui ne connaît pas le tennis. On voit dans le format que la quête est plus financière que sportive. »

Billie Jean King favorable à une discussion autour d’une réforme 

Célébrée à Roland-Garros cette année pour « son immense carrière et ses actions sur et en dehors du court », 50 ans après sa victoire à Paris, Billie Jean King s’est présentée en conférence de presse le samedi 4 juin 2022, avant le début de la finale femmes entre Iga Swiatek et Coco Gauff. Également interrogée au sujet d’une potentielle réforme de la Coupe Davis menée par les tournois du Grand Chelem, l’Américaine s’est dit favorable au changement si cela est bénéfique pour le tennis. 

« Je pense qu’il faut toujours en discuter, toujours, parce qu’il n’y a aucune raison de ne pas changer quelque chose si nous pensons que cela fonctionnera mieux pour notre sport. La chose que je souhaite pour notre sport, et à laquelle je ne pense pas que beaucoup de gens pensent suffisamment, c’est comment faire pour que les jeunes, comment faire pour que le public veuille venir ? Parce que nous savons qu’avec les ordinateurs, l’informatique, l’intelligence artificielle et tout le reste, comment allons-nous les faire venir aux matchs ? Ce sont des choses sur lesquelles nous devons travailler dur maintenant. »

« En ce qui concerne la Coupe Davis, la Billie Jean King Cup, je pense que nous devrions y réfléchir à nouveau. Il faut savoir pourquoi ils ont changé le format. On a passé des années à demander les avis de tout le monde, ils ne sont pas contents, ça prend trop de temps. Alors ils l’ont changé parce qu’ils ont écouté, et tout le monde est mécontent maintenant. Donc je pense que nous devrions y réfléchir. »

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *