Jeux olympiques ou non : Roger Federer décidera après Wimbledon

Roger Federer ne sait pas encore s’il participera aux Jeux olympiques. L’envie est là, mais sa décision dépendra de ses performances à Wimbledon.

Roger Federer, en conférence de presse à Wimbledon en 2021

« A ce moment-là, la saison débutera réellement pour moi. » En mars, lors de son retour à la compétition à Doha après 13 mois d’absence, Roger Federer ciblait Wimbledon comme son objectif principal. Le tournoi où il comptait retrouver 100 % de sa forme physique. A partir de la semaine prochaine, il saura. Et, en fonction de ses performances, il prendra une décision pour un autre grand but de sa carrière : les Jeux olympiques, à partir du 24 juillet, soit 13 jours après la fin de Wimbledon.

« J’ai toujours envie de disputer les J.O. », a-t-il répondu ce samedi en conférence de presse à Londres. « Mais, avec mon équipe, nous avons décidé de réévaluer la situation après Wimbledon. La décision dépendra de mes résultats ici. Si je joue vraiment bien ou vraiment mal, je pense que ça aura un impact sur la suite de mon programme pour cet été. »

Le Suisse aux 20 titres du Grand Chelem attend sans doute, aussi, de voir comment va réagir son corps. A bientôt 40 ans – il est né un 8 août – et après deux opérations du genou droit, il n’a plus le choix : il doit se ménager.

La décision (de jouer ou non les J.O.) dépendra de mes résultats à Wimbledon

Roger Federer

« Je souhaiterais pouvoir vous en dire plus (sur sa participation ou non aux J.O.) », a-t-il poursuivi. « J’aimerais jouer le plus de tournoi possibles. Mais ce n’est plus aussi simple que par le passé. Avec l’âge, vous devez être plus sélectif. Vous ne pouvez pas tout jouer. Nous en saurons plus d’ici quelques temps. »

S’il est encore loin d’avoir acté sa participation au plus grand évènement de l’histoire du sport, le Bâlois a semblé plus positif qu’avant son entrée en lice Genève, mi-mai. « Je pense que les Jeux auront lieu, même si j’ai entendu que beaucoup de gens à Tokyo sont contre le maintien », avait-il confié pour Léman Bleu. « Nous savons que c’est une situation difficile. Et, en tant que sportif, si vous sentez qu’il y a beaucoup de résistance, il peut être préférable de ne pas y aller. »

Titré en double avec le pote Stan Wawrinka à Pékin en 2008, Roger Federer est toujours en quête d’or olympique en simple. Le seul sacre majeur manquant à son palmarès. Forfait en 2016 en raison d’une blessure au genou – gauche cette fois -, il compte toutefois une breloque d’argent à son palmarès. Glanée à Londres en 2012, après une défaite finale contre Andy Murray. Sur le gazon de Wimbledon, là où il espère désormais amorcer de nouveaux exploits.

Federer, Murray et del Potro sur le podium olympique de 2012
Federer, Murray et del Potro sur le podium olympique de 2012, © Action Images / Panoramic
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *