Indian Wells : Basilashvili fait craquer Tsitsipas et s’offre sa première demie en Masters 1000

Au terme d’un match décousu mais indécis jusqu’au bout, Nikoloz Basilashvili a causé une surprise de plus à Indian Wells en faisant craquer Stefanos Tsitsipas 6-4, 2-6, 6-4 en 2h09. Le Géorgien jouera sa première demi-finale en Masters 1 000 !

Nikoloz Basilashvili Indian Wells 2021

BNP Paribas Open Indian Wells 2021 | Tableau | Programme

Décidément, cette année à Indian Wells, on n’est jamais au bout de nos surprises ! Ce vendredi, c’est au tour de Stefanos Tsitsipas d’avoir quitté la scène, tombé sous les coups de Nikoloz Basilashvili au terme d’un combat quelque peu décousu lors duquel le Grec a semblé passer son temps à chercher son rythme, pour finalement s’incliner 6-4, 2-6, 6-4 en 2h09.

Un peu emprunté, souvent imprécis, le n°3 mondial avait très mal commencé son match avec un double break de retard qu’il n’a pas pu remonter. Après un coup de colère salvateur au début du deuxième set, il a su réagir mais c’était pour mieux retomber dans ses approximations au début du troisième, avec un nouveau break concédé dès le premier jeu.

Zverev, le dernier survivant

Là encore, Tsitsipas a réagi, pour égaliser à 2-2. Mais, là encore, il a replongé, concédant une nouvelle fois son service sur sa première double faute du match. Symbole aussi de son manque de réalisme global (4/10 balles de breaks transformées), il a eu une ultime occasion de revenir derrière, en vain.

Tout le mérite en revient aussi à Basilashvili qui, lui, a su rester plus constant du début à la fin. Constant, du moins, dans son propre style, ultra-percutant, qui génère certes beaucoup de déchets (42 fautes directes), mais également de nombreux points gagnants (28).

Le Géorgien, qui n’avait jamais gagné un match dans le tableau final d’Indian Wells auparavant, a retrouvé le niveau qui lui avait permis de s’imposer à Doha et Munich cette année. Âgé de 29 ans et tête de série n°29, il jouera donc sa première demi-finale en Masters 1000. Ce sera face à Taylor Fritz, qui a lui aussi causé une sensation vendredi en écartant Alexander Zverev.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *