Andrey Rublev en 2020 : Une année folle qui en appelle d’autres

Membre du top 10 pour la première fois de sa carrière, Andrey Rublev a remporté cinq titres en 2020, la meilleure année de sa carrière. Nous passons en revue sa saison.

Andrey Rublev, 2020

Andrey Rublev a réalisé la meilleure saison de sa carrière en 2020. Il est le joueur qui a remporté le plus de titres (5) et est le deuxième a avoir gagné le plus de matches (41) derrière Novak Djokovic. Le Russe, qui a égalé par deux fois sa meilleure performance en Grand Chelem (quart de finale à l’US Open et Roland-Garros) a passé un véritable cap. Le plus dur arrive, il faudra confirmer en 2021.

  • Classement fin 2019 : 23
  • Classement fin 2020 : 8
  • Bilan de l’année : 41-11
  • Titres : 5

Meilleure performance : Le double double

Le natif de Moscou a remporté 5 titres en 2020, son meilleur total sur une seule saison. Mieux, par deux fois, il a remporté deux tournois consécutivement. En début d’année, il s’est imposé à Doha puis Adélaïde. En octobre, il a enchaîné des succès à Saint-Pétersbourg et Vienne, deux ATP 500. Rublev a impressionné physiquement et mentalement.

Andrey Rublev, Saint-Pétersbourg 2020

Meilleur résultat en Grand Chelem : Deux quarts à L’US Open et Roland-Garros

Rublev a bien géré l’enchaînement US Open – Roland-Garros qui était exceptionnellement proposé cette année en raison de la crise sanitaire. Le Russe a atteint les quarts de finale dans les deux Grands Chelems (ce que seul Dominic Thiem a réalisé avec lui), égalant sa meilleure performance dans cette catégorie de tournoi (quart à l’US Open 2017). A New York, il a chuté contre son compatriote Daniil Medvedev (7-6, 6-3, 7-6). A Paris, il a été éliminé par Stefanos Tsitsipas (7-5, 6-2, 6-3).

Le grand moment de sa saison : Un premier succès en ATP 500

Les quatre premiers titres de sa carrière avaient été acquis à Umag, Moscou, Doha et Adélaïde, uniquement des ATP 250. En septembre, Andrey Rublev a passé un cap en s’imposant pour la première fois de sa carrière lors d’un ATP 500, à Hambourg sur terre battue. Et pour couronner le tout, il a battu un membre du top 10 en finale, Stefanos Tsitsipas (6-4, 3-6, 7-5). Avant de récidiver quelques mois plus tard sur un autre ATP 500 à Vienne, éliminant au passage Dominic Thiem, le lauréat du dernier US Open.

Le « pire » moment de sa saison : Lent au redémarrage

Le Russe n’a connu qu’une seule fois la défaite au 1er tour d’un tournoi cette saison, c’était à Cincinnati (délocalisé à New York) lors de la reprise du circuit ATP après 5 mois d’arrêt en raison de la crise sanitaire. Rublev s’était incliné face à Dan Evans, alors 28e mondial (7-5, 3-6, 6-2). Pas de quoi perturber le joueur de 23 ans qui a atteint quelques jours plus tard les quarts de finale de l’US Open.

Dans les médias : Une saveur particulière

Parmi ses 5 titres remportés en 2020, un a sans doute une saveur plus particulière : celui acquis à domicile, devant son public à Saint-Petersbourg.

Son auto-évaluation : « Une saison incroyable pour moi »

Après sa défaite face à Stefanos Tsitsipas lors de son deuxième match de poule du Masters de Londres, synonyme d’élimination dans le tournoi, Andrey Rublev a dressé un bilan de sa formidable saison 2020.

« Bien sûr, je suis très satisfait de ma saison. J’ai gagné des tournois que je n’avais jamais gagné auparavant. J’ai gagné plus de tournois et de matchs que dans toute ma carrière. Je ne vais pas me plaindre. Je suis dans le top 10 pour la première fois. Oui, la saison a été incroyable pour moi. Rien à dire. ça aurait pu être meilleur mais ça aurait aussi pu être bien, bien, bien pire. »

L’avis de Tennis Majors

Rublev a des raisons d’être satisfait de sa saison 2020. Le Russe a débuté avec deux titres à Doha et Adélaïde, et un huitième de finale à l’Open d’Australie. L’arrêt du circuit ATP pendant 5 mois ne l’a pas perturbé et il a enchaîné avec trois titres (Hambourg, Saint-Pétersbourg, Vienne), deux quarts de finale en Grand Chelem (US Open, Roland-Garros) et une série de 11 victoires consécutives entre octobre et novembre. Des résultats qui lui ont permis de décrocher son meilleur classement (8e mondial) et de disputer son premier Masters. Le Russe a passé un vrai cap en 2020, battant notamment trois top 10 au passage (Dominic Thiem, Stefanos Tsitsipas et Matteo Berrettini) et affichant un niveau de jeu très élevé. Il a beaucoup progressé dans la tête et son tennis est moins brouillon qu’avant. La prochaine étape sera de faire mieux qu’un quart de finale en Grand Chelem. Andrey Rublev va devoir également digérer la meilleure saison de sa carrière pour confirmer en 2021.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *