Attention au coup droit de Rublev – L’Œil du Coach #28

A seulement 22 ans, le Russe Andrey Rublev va disputer son premier quart de finale à Roland-Garros, après avoir joué un quart à l’US Open. dans l’oeil du coach, Patrick Mouratoglou explique pourquoi il voit en lui un joueur sur lequel il faudra compter parmi les meilleurs à présent.

6 octobre 2020

La Next-Gen est en force à Roland-Garros. L’un de ses plus beaux représentants sur la terre battue parisienne n’est autre qu’Andrey Rublev. 12e joueur mondial, le Russe s’est qualifié pour son premier quart de finale Porte d’Auteuil, où il retrouvera Stefanos Tsitsipas, tête de série numéro 5, ce mercredi. Dans l’Œil du coach, Patrick Mouratoglou voit en Rublev le joueur « inattendu » qui pourrait créer la plus grosse surprise à Roland-Garros.

« Rublev progresse à toute vitesse. ESPN m’a demandé le nom d’un joueur qui ira loin à Roland-Garros, un joueur surprise, et j’ai donné le nom de Rublev. Même s’il était un peu attendu. Il n’est jamais allé très loin en Grand Chelem pour l’instant. Ce qui frappe quand on parle de Rublev, c’est la puissance de ses coups.  A quel point il tape fort, surtout en coup droit. L’accélération de sa tête de raquette est incroyable. Son coup droit décroisé est tellement précis… Il peut en frapper jusqu’à cinq à la suite. Tant qu’il n’a pas une bonne balle pour frapper long de ligne, il travaille dans la diagonale en tenant sa ligne. Il enchaîne ces coups, sans faute, en tapant fort. Il a construit un jeu très solide. Il s’entraîne en Espagne. Il a dû taper plus d’un million de balles. Mais son jeu est déjà bien construit et solide. J’aime qu’il soit devenu si solide. Ce n’était pas une de ses forces. »

« Il faudra compter sur lui à l’avenir »

A seulement 22 ans, Rublev a déjà beaucoup évolué sur son jeu et parvient à rallier pour la deuxième fois de suite les quarts de finale d’un Grand Chelem, après l’US Open il y a quelques semaines.

« Avant, il avait deux faiblesses. D’abord, sa façon de bouger. Ensuite, le fait qu’il tapait fort, mais ratait beaucoup, et son revers était un peu faible comparé à son coup droit. Maintenant, il a un bon revers. Il rate très peu en revers. Il peut orienter le jeu même s’il tape la plupart des coups gagnants en coup droit. Ses déplacements sont bien meilleurs qu’avant. Il est très dur à jouer maintenant. Il peut encore progresser sur son service, mais c’est devenu un joueur très solide. J’aime son esprit de compétition et sa manière d’exprimer ses émotions. La manière dont il s’exprime sur le court, ça montre à quel point c’est important pour lui. Il faudra compter sur lui à l’avenir. »

CREDITS
Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *