Andy Murray en 2020 : Des blessures et des claques

Andy Murray n’a disputé que sept rencontres sur le circuit cette saison. La faute à des blessures et des éliminations précoces et sèches, malgré sa belle victoire contre Alexander Zverev.

2020 recap: Andy Murray

Andy Murray a connu une nouvelle année difficile, passant plus de temps à se rétablir de blessures qu’à jouer sur le circuit. Il y a tout de même eu des signes d’espoir pour le Britannique de 33 ans. Et ce, malgré les critiques de Mats Wilander, qui a suggéré qu’il cesse de demander des invitations qui pourraient profiter aux jeunes joueurs.

  • Classement fin 2019 : 125
  • Classement fin 2020 : 120
  • Bilan de l’année : 3 victoires, 4 défaites
  • Titres : 0

Meilleure performance : Sa victoire contre Zverev

Sa plus belle victoire depuis son retour d’opération. Bénéficiaire d’une wild-card au Masters 1000 de Cincinnati, Andy Murray s’est payé Alexander Zverev, alors 7e mondial, en trois manches (6-3, 3-6, 7-5). Il n’avait pas battu un membre du top 10 depuis juin 2017 et un succès contre Keï Nishikori en quarts de finale de Roland-Garros 2017. Une éternité.

Meilleur résultat en Grand Chelem : Un deuxième tour à l’US Open

Murray a réalisé une superbe performance au premier tour de l’US Open, en sauvant une balle de match contre Yoshihito Nishioka pour finalement s’imposer (4-6, 4-6, 7-6 (5), 7-6 (4), 6-4). Il n’a cependant pas pu réitérer cela au deuxième contre le Canadien Felix Auger-Aliassime, qui lui a infligé une correction (6-2, 6-3, 6-4)

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Andy Murray (@andymurray)

Titre : aucun sur le terrain, un en ligne

Andy Murray n’a remporté aucun titre sur le terrain cette année, mais il a gagné le Virtua Madrid Open – impressionnant par ses talents de joueur de jeux vidéo. Il a donné la moitié de ses gains au National Health Service britannique, l’autre moitié allant au fonds de secours pour les joueurs de tennis.

Le grand moment de sa saison : La qualification des Ecossais pour l’Euro de football

Passionné de football – et lui-même très bon joueur dans sa jeunesse – Murray dirait probablement que la qualification des hommes d’Écosse pour l’Euro de football, programmé l’été prochain, a été son temps fort de l’année. Il a mis en ligne une courte vidéo sur Instagram qui montrait ce qui semblait être des célébrations assez discrètes – mais expliquées par la suite :

« C’était évidemment un grand moment, mais ma femme dormait à l’étage, ainsi que mes trois enfants. Si je les avais réveillés pour cela, vous savez, la semaine suivante aurait été assez difficile pour moi. »

Scotland national football team

Le « pire » moment de sa saison : Sa défaite sèche contre Wawrinka à Roland-Garros

La saison de Murray a commencé tardivement après avoir été une fois de plus entravée par une blessure pelvienne qui l’a tenu à l’écart de la compétition de la fin de l’année 2019 jusqu’en août 2020. Après son opération de la hanche l’année dernière, sa récupération après de longs matches était limitée, tout comme ses déplacements sur le terrain. Sa défaite au premier tour des qualifications contre Fernando Verdasco à Cologne a été décevante sur tous les plans, quelques semaines après celle contre Stan Wawrinka au premier tour de Roland-Garros. Le Suisse ne lui avait laissé que cinq jeux.

« Ce n’est pas pour moi, le genre de matches que je mettrais de côté sans y penser. Il y a évidemment des raisons derrière une telle performance. Je pense que c’est peut-être la pire défaite de ma carrière dans un Grand Chelem. Je n’ai pas l’impression que les conditions soient une excuse pour cela. Je vais donc devoir réfléchir longuement et essayer de comprendre ce qui s’est passé. »

Dans les médias : Murray en kilt ou en jupe ?

Sur les réseaux sociaux, Murray ne laisse pas indifférent. Durant le confinement, l’ancien numéro 1 mondial a publié sur Instagram une photo de lui avec un kilt… ou une jupe. « Quand vos filles veulent jouer à se déguiser et dire « Papa, mets ta jupe ! ». J’ai essayé d’expliquer que c’était un kilt et non une jupe, mais on m’a assuré que c’était bien une jupe », a-t-il écrit.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Andy Murray (@andymurray)

Hors du court : Murray, le généreux

Murray a continué à s’engager dans le milieu caritatif cette année. Ambassadeur pour le WWF, il a plus récemment pris part à des sketches aux côtés du footballeur Peter Crouch pour Children in Need, l’association caritative de la BBC.

Son auto-évaluation : « J’aimerais rester jeune »

Dans un entretien pour The Guardian, Murray s’est exprimé sur son âge et son état d’esprit.

« J’aimerais rester jeune parce que ce que j’aime le plus, jouer et être compétitif au tennis, plus on vieillit, moins on a le temps de continuer à le faire. »

L’avis de Tennis Majors

C’est toujours agréable de voir Andy Murray sur un court de tennis et de le voir avoir l’air compétitif. Sa victoire au premier tour de l’US Open lui a rappelé à quel point il peut être bon, même avec une hanche artificielle. Le temps froid ne lui convenait manifestement pas lors du retour du tennis en Europe – bien que Murray lui-même ait rapidement déclaré que les conditions n’étaient pas responsables de ses mauvaises performances – et il a plus de mal à se remettre de longs matches. Peut-être qu’après son association avec Serena Williams en double mixte à Wimbledon et le temps passé aux côtés de son frère Jamie lors de la « Battle of the Brits », exhibition 100 % britannique, le double pourrait être la voie à suivre pour le grand champion qui cherche à terminer sa carrière au sommet à sa manière.

AndyMurray-cropped

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *