Barty – Sabalenka : Le Sommet pour la Terre

Ashleigh Barty et Aryna Sabalenka s’affronteront en finale du tournoi de Madrid, deux semaines après avoir déjà disputé celle de Stuttgart. Chacune dans leur style, l’Australienne et la Biélorusse s’imposent comme les joueurs qui dominent ce début de saison sur terre battue. D’où l’importance de frapper un grand coup ce samedi.

7 mai 2021
Ashleigh Barty & Aryna Sabalenka, Stuttgart, 2021

C’est une rivalité qui commence à s’installer dans le tennis féminin. Pour le deuxième tournoi de suite, Ashleigh Barty et Aryna Sabalenka s’affronteront en finale pour un titre prestigieux sur terre battue, samedi à Madrid. Ce sont les deux meilleures joueuses sur ocre en 2021, c’est ainsi logique. S’il fallait résumer l’opposition en quelques chiffres, ça donnerait ça :

  • Confrontations : Barty mène 4-3 (1-0 sur terre battue, et 2-0 en 2021)
  • Chiffre-clé N°1 : Barty est à 11 victoires pour une défaite dans les matchs en trois sets en 2021 (2-0 contre Sabalenka)
  • Chiffre-clé N°1 : Sabalenka est à 10 victoires pour une défaite sur terre battue en 2021 (14-13 avant cette saison)
  • Titres en carrière et bilan en finale : Barty (11 victoires – 5 défaites), Sabalenka (9 victoires – 5 défaites)
  • Bilan 2021 : Barty 25-3 (11-1 sur terre battue), Sabalenka 23-6 (10-1 sur terre battue)

Barty : Le refus de la défaite

Depuis qu’Ash Barty est arrivé sur la terre battue rouge de Stuttgart, la numéro 1 mondiale a démontré que, s’il avait besoin de temps pour s’ajuster à une surface qui ne lui est pas encore si familière, son titre à Roland-Garros en 2019 n’avait rien d’une anomalie.

Barty a doucement coché les cases et réalisé tous les ajustements à Stuttgart, montant en puissance physiquement et tactiquement. En Allemagne, elle s’est accroché pour battre trois joueuses du Top 10 à partir des quarts de finale, à chaque fois en trois sets après avoir perdu le premier, pour s’adjuger le trophée. En finale, c’était la puissante Sabalenka de l’autre côté du filet pour Barty, et si la Biélorusse a joué le coup à fond, l’Australienne a réussi à résoudre l’équation Sabalenka pour la deuxième fois de la saison, après Miami (6-4, 6-7, 6-3).

Après son succès à Stuttgart (3-6, 6-0, 6-3), Barty a évoqué le fait qu’elle avait réussi à franchir un cap en 2021 :

“J’ai vraiment le sentiment d’avoir amené mon tennis à un niveau supérieur, en étant capable d’être calme et de jouer librement, sans penser aux conséquences, juste y aller et essayer de faire de mon mieux sur chaque point.”

La faculté de l’Australienne a assuré sous pression et dans les moments cruciaux l’aidée le plus ces derniers temps. Barty, en quête de perfection, s’est imposé les neuf derniers fois qu’elle a disputées un troisième set et en est à 11-1 dans cette configuration en 2021, y compris ses deux victoires contre Sabalenka.

“J’ai l’impression qu’il est simplement question de toujours se battre, rester au contact et ne jamais lâcher. Ça ne garantit évidemment pas le résultat, la réussite. Mais ça garantit de vous donner la meilleure chance de vous exprimer, de trouver la solution et le chemin. Je pense qu’il est important de ne pas paniquer, mais chacun réagit différemment quand il est sur le court. J’ai toujours été relativement calme sur le court. Ç’a toujours fait partie de ma personnalité. Pour moi, il s’agit surtout de me faire confiance, sachant qu’il faut toujours essayer de trouver une solution et se donner du temps pour y parvenir.

Sabalenka : Des progrès fulgurants sur terre

Aryna Sabalenka n’avait gagné que 14 de ses 27 matchs sur terre battue au moment d’aborder la saison. Elle en a remporté 10 sur 11 en 2021. Comment ne pas mettre en avant cette évolution ? La confiance globale de la Biélorusse en son jeu, et dans sa capacité à faire davantage que simplement imposer sa puissance à ses adversaires, paye clairement cette saison. C’est maintenant une joueuse qui sait qu’elle peut gagner avec différentes armes sur n’importe quelle surface. Même sur terre battue.

“Je suis très heureuse de mon niveau sur terre battue, et je suis très heureuse de ne plus avoir le sentiment de ne pas pouvoir jouer sur terre battue, je commence à aimer ça. Je prends vraiment du plaisir sur le terrain. Je suis vraiment ravie de mon niveau, en particulier à Madrid.”

Aryna Sabalenka, Madrid, 2021

La Biélorusse a connu de nombreuses désillusions en 2021, notamment sa défaite contre Serena Williams à l’Open d’Australie, où elle n’avait pu se qualifier pour son premier quart de finale en Grand Chelem. Aussi ses défaites contre Barty à Miami et à Stuttgart, comme son revers face à Garbiñe Muguruza en quart de finale à Dubaï. Mais ce qui ne la tue pas la rend plus forte, souffle Sabalenka.

“J’étais vraiment en colère dans en premier temps, ça me rendait folle, mais ces défaites me donnent de la force et me motivent à travailler encore plus dur. Je peux voir dans ces matchs ce sur quoi je dois travailler, ce qui est bien. Je continue à travailler et à m’améliorer, pour faire en sorte de remporter mes prochains matchs.”

A conditions différentes une dynamique différente

Barty mène 4-3 dans les confrontations avec Sabalenka, mais elles ne se sont jamais affrontées sur terre battue extérieur. Les conditions à Madrid sont plus rapides et plus sèches qu’à Stuttgart, et Barty sait que ce sera difficile de contenir la puissance de frappe de Sabalenka dans la Caja Magica.

“Les conditions ici changent un peu la dynamique, comme à chaque tournoi, a concédé Barty après son succès sur Paulo Badosa en demi-finale. Chaque tournoi propose ses défis spécifiques. Bien sûr qu’il y en a d’autres ici par rapport à Stuttgart, où c’était une terre battue complètement différente, en salle, une balle différente. Il y a beaucoup de variables.”

Ash Barty Stuttgart

Barty estime toutefois que le défi sera globalement le même : bien servir et essayer de maintenir Sabalenka sur le reculoir autant que possible.

“Comme je l’ai dit, pour elle c’est service et deuxième coup de raquette, être en mesure de contrôler le point. Ça lui donne de la liberté sur les d’être plus agressive et de vraiment tout donner sur les jeux de retour. L’équilibre pour elle doit être très bon cette semaine. Le défi est d’arriver à se mettre dans une position où elle ne contrôle pas le terrain. Il s’agit de la neutraliser du mieux possible, changer de rythme, être agressive quand je dois l’être, courir quand il le faut. C’est un énorme challenge.”

Barty est encore meilleure contre ses adversaires directes

Barty est sur une série impressionnante contre les adversaires de sa caste. Depuis le début de la saison, elle a gagné les 10 matchs joués contre des adversaires du Top 20, dont six contre des membres du Top 10.

  • Yarra Valley Classic (Finale), contre Muguruza (15e) : 7-6, 6-4
  • Miami (8e de finale), contre Azarenka (15e) : 6-1, 1-6, 6-2
  • Miami (Quart de finale), contre Sabalenka (8e) : 6-4, 6-7, 6-3
  • Miami (Demi-finale), contre Svitolina (5e) : 6-3, 6-3
  • Miami (Finale), contre Andreescu (8e) : 6-3, 4-0 (abandon)
  • Stuttgart (Quart de finale), contre Ka.Pliskova (9e) : 2-6, 6-1, 7-5
  • Stuttgart (Demi-finale), contre Svitolina (5e) : 4-6, 7-6, 6-2
  • Stuttgart (Finale), contre Sabalenka (7e) : 3-6, 6-0, 6-3
  • Madrid (8e de finale), contre Swiatek (17e) : 7-5, 6-4
  • Madrid (Quart de finale), contre Kvitova (12e) : 6-1, 3-6, 6-3

Sabalenka est à 4 victoires pour 4 défaites contre le Top 20 en 2021, et n’a gagné que trois de ses neuf duels allés au bout des trois manches. Deux statistiques qu’elle pourrait payer cher samedi en finale.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *