Abonnez-vous à la newsletter

En 2021, les meilleurs se croisent plus qu’il ne s’affrontent

La saison 2021 attend encore son grand affrontement. Depuis janvier, entre absences des uns et blessures des autres, les six meilleurs joueurs du monde n’ont jamais disputé le même tournoi. Les retrouvailles ne se feront pas à Miami, où Djokovic, Nadal, Federer ou encore Thiem ont déclaré forfait.

Djokovic et Federer, Open d'Australie 2020 Djokovic et Federer, Open d’Australie 2020

ATP Cup, Open d’Australie, Rotterdam, Dubaï, Acapulco, Miami… Entre levée du Grand Chelem, Masters 1000 et ATP 500, le début de saison ne manque pas d’arènes de premier plan. Pourtant, dans un monde où les bulles et tournois sans public se succèdent, sur un circuit où l’historique Big Three a d’excellentes raisons de s’économiser, aucun tournoi n’a réussi à placer sur le même plateau les six meilleurs joueurs du monde. La vague de forfaits qui a touché le tournoi de Miami (Nadal, Federer, Thiem, puis Djokovic) reporte cet espoir à la saison du terre battue.

Avec ces forfaits, le tournoi de Miami enregistre un triste record. Pour la première fois depuis Paris-Bercy en 2004, un Masters 1000 se disputera sans le moindre membre du Big Three.

En début d’année, la convalescence de Roger Federer était la seule raison mais les difficultés physiques de Rafael Nadal se sont ajoutées au tableau. Bien qu’il n’ait disputé aucun match avec l’Espagne pendant l’ATP Cup en raison d’une blessure au dos, Rafael Nadal n’était pas officiellement forfait, car présent dans l’équipe. A l’instar de Novak Djokovic, Daniil Medvedev, Dominic Thiem et Stéfanos Tsitsipás, il a ensuite enchaîné avec l’Open d’Australie. Seul le Suisse, toujours en phase de reprise, manquait alors à l’appel. Et en attendant son retour à Doha, la tournée australienne a fait des dégâts.

Toujours en délicatesse avec son dos, Nadal a décliné l’invitation pour l’ATP 500 de Dubaï disputé cette semaine avant de se retirer du Masters 1000 de Miami, organisé du 24 mars au 4 avril. “Je dois récupérer complètement et me préparer pour la saison sur terre battue européenne, a-t-il annoncé via les réseaux sociaux.

Éprouvant le besoin de “couper pour repartir de zéro” suite à son élimination d’entrée à Dubaï, Dominic Thiem a également décidé de faire une croix sur le tournoi floridien. Frappé par une déchirure abdominale à Melbourne, Novak Djokovic, qui détient le record du nombre de semaines passées au sommet du classement ATP, est le dernier joueur “majeur” a avoir à son tour déclaré forfait. Le numéro un mondial souhaite se consacrer à sa famille avant de revenir pour la saison européenne sur terre battue.

Djokovic, Nadal, Thiem et Federer absents à Miami

Dans la force de l’âge, les “jeunots” Medvedev et Tsitsipás alignent eux les semaines de compétition. N’étant présent ni à Acapulco ni à Dubaï cette semaine – il s’entraîne à la Mouratoglou Academy avec Gilles Cervara – Medvedev a toutefois décidé de s’octroyer un peu de répit dans la foulée de son titre à Marseille. Annoncé à Miami, le Moscovite, nouveau numéro 2 mondial, y sera la principale tête d’affiche. S’envolant pour le Mexique après sa demi-finale à l’Open 13 Provence, Tsitsipás fera aussi le déplacement aux Etats-Unis. Le Russe et le Grec seront les deux seuls représentants du top 6 en Floride.

Outre Djokovic, Nadal et Thiem, Federer a également décidé de zapper le premier Masters 1000 de l’année. Après s’être testé au Qatar, le Bâlois a préféré repartir à l’entraînement en attendant le début de la saison sur terre battue. Marquant le coup d’envoi de cette dernière, Monte-Carlo, a priori, ne fera pas non plus office terrain de jeu pour battle royal entre les six meilleurs joueurs de la planète. Federer, avec Shapovalov et Raonic, fait partie des seuls membres du top 50 ne figurant pas sur la liste des inscrits à l’évènement monégasque qui ont fuité sur les réseaux sociaux.

La prochaine échéance pouvant prétendre au grand affrontement semble être le Masters 1000 de Madrid (3-9 mai). Épreuve d’envergure, elle devrait, sauf blessure, attirer les principaux cadors du circuit. Federer, ayant besoin de matchs en amont de la période sur gazon afin d’être à 100 % au moment de Wimbledon, a expliqué devoir s’aligner sur ocre. Sans préciser où. Bleue en 2012 lors de l’unique triomphe de l’Helvète, la terre battue madrilène pourrait cette fois avoir la teinte sablée d’une arène digne du Colisée si les six plus grands gladiateurs actuels venaient à s’y retrouver.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.