11 juillet 1982 : Le jour où McEnroe et Wilander ont disputé le match le plus long en Coupe Davis

Chaque jour, Tennis Majors remonte le temps pour revenir sur un événement marquant pour la planète tennis. Le 11 juillet 1982, John McEnroe remportait le match le plus long de l’histoire de l’époque, en battant Mats Wilander, en quart de finale de Coupe Davis.

Ce qui s’est passé ce jour-là et pourquoi c’est historique

Ce jour-là, le 11 juillet 1982, John McEnroe et Mats Wilander disputent ce qui est à l’époque le plus long match de tous les temps. Les deux champions s’affrontent le dimanche, au cinquième match décisif d’un quart de finale de Coupe Davis organisé à Saint-Louis, Missouri. John McEnroe s’impose après six heures et vingt-deux minutes de jeu (9-7, 6-2, 15-17, 3-6, 8-6), qualifiant ainsi l’équipe américaine, et battant le record du match le plus long de l’histoire, qu’il détenait déjà depuis 1980 et sa défaite contre José-Luis Clerc en six heures et quinze minutes. Ce record tiendra jusqu’en 2004, lorsqu’Arnaud Clément et Fabrice Santoro batailleront pendant six heures et trente-trois minutes à Roland-Garros.

Les personnages : John McEnroe et Mats Wilander

  • John McEnroe, au sommet du tennis

John McEnroe, né en 1959, est numéro 1 mondial depuis août 1981, après qu’il a gagné Wimbledon pour la première fois en triomphant de la légende suédoise Björn Borg (4-6, 7-6, 7-6, 6-4). Le gaucher de New York a ébloui le monde du tennis dès ses premier pas sur le circuit, en 1977, lorsqu’à l’âge de 17 ans, il s’était aligné à Wimbledon en tant qu’amateur pour s’extraire des qualifications et atteindre les demi-finales. « Mac » est extrêmement talentueux. Son jeu est basé sur le toucher de balle et la précision, agrémenté d’un service aussi original qu’efficace, souvent suivi au filet. En 1979, il est devenu le plus jeune vainqueur de l’histoire de l’US Open en battant en finale Vitas Gerulaitis (7-5, 6-3, 6-3). Il a également créé la surprise cette année-là en venant à bout de Björn Borg (7-5, 4-6, 6-2, 7-6) en finale du World Championship Tennis.

John McEnroe

En 1980, il a disputé le match le plus fameux de sa carrière en finale de Wimbledon, s’inclinant en cinq sets contre Borg, après avoir gagné un incroyable tie-break au quatrième set (18-16). En septembre, il est parvenu à défendre son titre à New-York en venant à bout de Bjorn Borg (7-6, 6-1, 6-7, 5-7, 6-4). En 1981, après son premier triomphe au All England Club, il s’est imposé l’US Open pour la troisième fois, dominant à nouveau Björn Borg dans ce qui restera la dernière apparition du Suédois en Grand Chelem (4-6, 6-4, 6-2, 6-3). En 1982, il s’incline en finale de Wimbledon face à un Jimmy Connors qui renaît de ses cendres (3-6, 6-3, 6-7, 7-6, 6-4). John McEnroe est célèbre pour son comportement, qui choque, à l’époque, le monde bien propre et policé du tennis. Ses querelles incessantes avec le corps arbitral dénotent dans un sport dit « de gentlemen ». 

Mats Wilander, talent précoce

Mats Wilander, né en 1964, a connu le succès à un très jeune âge. En 1982, à l’âge de dix-sept ans et neuf mois, il devient en effet le plus jeune vainqueur de Grand Chelem de l’histoire, en battant en finale Guillermo Vilas, véritable légende sur terre battue (1-6, 7-6, 6-0, 6-4). Il se rend également célèbre après avoir fait preuve d’un rare fair-play, plus tôt dans le tournoi : en demi-finale, contre José-Luis Clerc, il inverse, sur balle de match, une annonce qui le propulsait en finale, et ce alors que l’arbitre a déjà annoncé « jeu, set et match ». Mats Wilander est un joueur régulier. Sa condition physique est hors du commun.

Le lieu : le Checkerdome de Saint-Louis

Le quart de finale de Coupe Davis entre les Etats-Unis et la Suède se déroule au Checkerdome, à Saint Louis, Missouri. Le stade, d’une capacité de 18 000 spectateurs, a été construit en 1929 et accueille le plus souvent des sports collectifs comme le hockey sur glace, le football américain ou le basketball. Le Checkerdome fermera ses portes en 1994, et sera démoli en 1999.

L’histoire : McEnroe a mené de deux sets et un break, puis le match a pris une tournure inattendue

A l’issue des quatre premiers matches, le score est de 2-2 dans ce quart de finale de Coupe Davis entre les Etats-Unis, menés par John McEnroe et la Suède du jeune Mats Wilander. Dans le match d’ouverture, John McEnroe a battu Anders Jarryd, 10-8 6-3 6-3, avant que Mats Wilander ne batte Elliot Teltscher en cinq sets, 6-4, 7-5, 3-6, 3-6, 6-0. Le samedi, John McEnroe et Peter Fleming ont surclassé la paire suédoise constituée d’Anders Jarryd et Hans Simonsson, 6-4, 6-3, 6-0. Dimanche, Jarryd a finalement rapporté un point à son équipe en dominant Brian Gottfried, 6-2, 6-2, 6-4.

Dans ce duel au sommet entre le vainqueur de Roland-Garros et le finaliste de Wimbledon, c’est John McEnroe qui prend le meilleur départ. Après avoir empoché les deux premières manches, 9-7, 6-2, il prend le service de Wilander à 1-1 au troisième set et tout le monde pense qu’il se dirige vers une victoire tranquille contre l’adolescent suédois. Mais Mats Wilander n’est pas un adolescent comme les autres. A 4-2, au bord du précipice, il sauve deux balles de double break, et dans la foulée, il efface son break de retard pour revenir à 4-4. McEnroe, voyant la victoire lui glisser ainsi entre les doigts, perd le contrôle de ses nerfs et se met à contester presque chaque décision d’arbitrage. Au cours des 23 jeux suivants, les joueurs tiennent chacun leur service, jusqu’à ce que McEnroe craque et que Wilander remporte la manche, 17-15. Le match est relancé. 

McEnroe a bien mérité de sortir et d’aller se bourrer la gueule.

Arthur Ashe

En comparaison, le quatrième set, remporté 6-3 par le Suédois semble bien rapide. Au cinquième set, McEnroe s’appuie sur son service (21 aces au total) pour mettre la pression sur son adversaire. Finalement, le gaucher américain parvient à breaker Wilander à 7-6 pour s’adjuger le match le plus long de l’histoire du tennis.

L’incroyable durée du match génère ensuite des commentaires intéressants.

John McEnroe, évoquera le match, trente ans plus tard, pour ESPN : « Vers la fin, je me souviens de m’être demandé : ‘si ce match est si incroyable, pourquoi la plupart des gens sont partis ?’ »

La réponse viendra du commentateur d’ESPN, Cliff Drysdale : « Les gens sont allés dîner, et en lorsqu’ils sont revenus ils n’arrivaient pas à croire que le match n’était toujours pas terminé. »

Selon le New York Times, alors que Wilander reste simple (“Je pense que j’ai bien joué. J’ai fait ce que je pouvais, je suis déçu”), le capitaine américain, Arthur Ashe, se montre plus inspiré : « McEnroe a bien mérité de sortir et d’aller se bourrer la gueule. » Quant à Mac, ses commentaires reflètent à la fois son soulagement et sa frustration : « A un moment, je me suis dis que ça n’allait jamais s’arrêter, et c’est frustrant. C’est difficile de se retrouver en face d’un jeune de 17 ans et de ne plus savoir quoi faire. »

La postérité du moment : Isner et Mahut exploseront le record

Les Etats-Unis remporteront en 1982 leur 28e Coupe Davis, la quatrième en cinq ans, en battant la France en finale, 4-1. Ce sera le dernier titre glané par les Américains dans les années 1980 : il leur faudra attendre une victoire contre l’Australie en 1990 pour gagner à nouveau la Coupe Davis. 

Le record établi ce jour-là par John McEnroe et Mats Wilander sera particulièrement difficile à battre après l’introduction du tie-break en Coupe Davis en 1989. Il durera près de vingt-deux ans, jusqu’à ce que Fabrice Santoro et Arnaud jouent un match de six heures et trente-trois minutes à Roland-Garros. Ce record sera ensuite effacé des tablettes en 2010 par l’incroyable premier tour de Wimbledon entre John Isner et Nicolas Mahut, qui durera onze heures et cinq minutes.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *