Medvedev royal pour la dernière à Londres, nouvel échec en indoor pour Nadal : Le récap du Masters

Le Masters de Londres a rendu son verdict. Outre la victoire de Daniil Medvedev, retrouvez tout ce qu’il faut retenir de cette édition 2020.

Daniil Medvedev, ATP Finals, 2020

Huit jours d’un tennis de haut niveau au Masters ont clôturé une saison de tennis 2020 très particulière, et ont également mis fin à l’ère Londonienne qui avait débuté en 2009. Le Masters s’est déroulé pendant douze ans dans la capitale britannique, qui a sacré un Russe pour débuter, Nikolay Davydenko, et un 2e Russe, Daniil Medvedev, pour finir en beauté.

Le vainqueur : Medvedev a tout raflé  

Il est venu. Il a vu. Il a vaincu. Daniil Medvedev a réalisé une superbe performance à Londres pour remporter le titre, un an seulement après avoir quitté le Masters dans une seule victoire au compteur. Cette année, Medvedev était en mission. Il a battu le numéro 1 mondial Novak Djokovic, le numéro 2 mondial Rafael Nadal et le numéro 3 mondial Dominic Thiem et est ainsi devenu le premier joueur de l’histoire à battre les trois meilleurs joueurs du monde pour soulever le trophée. Le Russe a terminé sa saison sur une série de 10 victoires consécutives, dont sept contre des membres du top 10.

Medvedev London Masters 2020

Le match de la semaine : Thiem envoie Djokovic en vacances

L’une des choses les plus difficiles à faire cette saison a été de remporter un tie-break face à Novak Djokovic (qui était à 14-1 avant la demi-finale). Dominic Thiem n’a pas réussi à conclure la partie en deux sets, manquant quatre balles de match dans le tie-break. Mais il a su saisir sa chance dans celui du troisième set, en étant impressionnant, pour battre le numéro un mondial en étant seulement le deuxième joueur à lui prendre un tie-break en 2020 (après Kyle Edmund à l’US Open).

Ce qu’il a fait à partir de 0-4 dans le tie-break était irréel, a déclaré Djokovic. Je ne crois pas avoir mal joué. Je n’ai passé que des premières balles. J’étais très proche de gagner, mais il m’a enlevé la victoire des mains. Il le mérite, il a pris sa chance, je lui tire mon chapeau et je dois juste lui dire: félicitations. En fait, je n’ai pas mal joué lorsqu’on était à 4-4. Je pensais que j’étais dans le coup, à chaque point. J’ai frappé la balle, je ne la poussais pas, mais il a juste pris sa chance et il a frappé un super coup gagnant. Il a juste bien joué”

Grâce à cette victoire, Dominic Thiem est devenu le deuxième homme, après Andy Murray, à compter au moins cinq victoires face à Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer.

Toujours pas de titre au Masters pour Nadal 

Ne soyez pas triste pour Rafael Nadal. L’Espagnol a gagné son 20e titre majeur en octobre et, un mois plus tard, il a remporté sa 1000e victoire sur le circuit ATP. Mais le numéro deux mondial a terminé la saison sur un nouvel échec au Masters, une compétition qu’il n’a jamais remporté. Il s’est incliné face à Daniil Medvedev en demi-finale (3-6, 7-6, 6-3).

Au Masters, Rafael Nadal compte 10 participations, 20 victoires, 16 défaites, 2 finales mais 0 titre. Une preuve de plus que le tennis sur dur indoor ne convient pas à son style de jeu.

La statistique de la semaine : 5

Pour la 5ème année consécutive, le Masters a couronné un joueur jamais vainqueur de la compétition.

  • 2016 : Andy Murray
  • 2017 : David Goffin
  • 2018 : Alexander Zverev
  • 2019 : Stefanos Tsitsipas
  • 2020 : Daniil Medvedev

Les trois infos de la semaine

  • Les débutants à la peine

Daniil Medvedev est celui qui a peut-être résumé le mieux la situation de Diego Schwartzman, qui n’a pas remporté un seul match pour ses débuts au Masters.

“3 défaites dans votre premier Masters ne veut rien dire”, a-t-il déclaré après avoir battu l’Argentin en phase de poule. “J’ai également perdu mes trois matchs l’an dernier et me voici en demi-finale. J’espère que Diego pourra se qualifier pour le Masters la saison prochaine.”

Andrey Rublev n’a pas fait beaucoup mieux que Schwartzman. Il n’a remporté qu’un seul match, qui n’avait plus d’impact sur la compétition, face à Dominic Thiem. 

 

  • Premier tournoi, première victoire !

Le titre en double a été remporté par Nikola Mektic et Wesley Koolhof, qui ont battu Edouard Roger-Vasselin et Jurgen Melzer en finale (6-2, 4-6, 10-5). Un succès surprenant car c’était la première fois que la paire Mektic/Koolhof jouait une compétition ensemble. Avec cette victoire, Mektic devient le premier Croate à remporter le Masters.

  • Adieu Londres, bonjour Turin !

Après 12 ans passés à Londres, le Masters se déroulera à Turin, en Italie, dès 2021 pour une durée de cinq ans. Turin sera la 15e ville à accueillir l’événement, qui s’est déroulé pour la première fois à Tokyo en 1970.

La punchline : Nadal chambre Thiem

En phase de poule, Dominic Thiem a dominé Rafael Nadal (7-6, 7-6) au terme d’un affrontement d’une très grande qualité. Le lendemain matin, l’Espagnol était à l’entraînement et il a vu Dominic Thiem entrer sur le court pour s’entraîner à son tour. Nadal lui a alors dit, avec le sourire  : « Tu n’as pas besoin de t’entraîner aujourd’hui ! »

L’image de la semaine : Djokovic, puissance 6

Novak Djokovic a reçu son trophée de numéro un mondial en début de semaine. Le Serbe a terminé l’année au sommet du classement ATP pour la 6e fois de sa carrière. Il égale ainsi le records de Pete Sampras et dépasse ses deux grands rivaux Roger Federer et Rafael Nadal, qui restent à 5.

Novak Djokovic, Masters de Londres 2020

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *