Fognini – Caruso, un duel 100% italien tendu pendant… et après le match

Après une belle empoignade dont Fabio Fognini est sorti vainqueur (4-6, 6-2, 2-6, 6-3, 7-6) en 3h56 au deuxième tour de l’Open d’Australie, le ton est monté entre la tête de série numéro 16 et son compatriote Salvatore Caruso.

Fabio Fognini and Salvatore Caruso, US Open, 2021

Que ce soit en laissant parler sa raquette ou sa bouche, Fabio Fognini peut rendre fou. A l’issue d’un duel entre Italiens, la tête de série numéro 16 et Salvatore Caruso ne se sont pas quittés bons copains. Épique, leur match aurait pourtant mérité une belle poignée de main. Capable de faire siffler les balles sur une inspiration fulgurante, Fognini a trouvé à qui parler ce jeudi. Au deuxième tour de l’Open d’Australie, le natif de Sanremo a dû batailler pour s’en sortir au deuxième de l’Open d’Australie face à un Caruso en réussite (4-6, 6-2, 2-6, 6-3, 7-6). Un peu trop, même, au gout du vainqueur de Monte-Carlo 2020. “C’est un putain de chanceux“, a-t-il lâché à plusieurs reprises en réaction à des frappes adverses venant chatouiller les lignes. Et ses nerfs.

Caruso déçu par Fognini : “Je ne m’attendais pas à ça de toi”

Malgré la tempête qui semblait sévir sous son crâne, le compagnon de Flavia Pennetta s’est contenu. Jusqu’au bout, il s’est accroché. Mené une manche à rien, puis deux à une, il est parvenu à s’en sortir après un super tie-break riche en rebondissements. Là, dans la foulée d’un ultime set sans aucun break, le 17e joueur mondial s’est retrouvé mené 5 points à 1, puis 7-5. Battant, il a ensuite pris l’avantage pour s’offrir deux balles de match, à 9-8, puis 10-9. En vain. A 11-10, ce fut à son tour d’en écarter une. Finalement, après une nouvelle occasion manquée à 12-11, Fognini, réussissant un passing d’un autre monde à 12-12, a mis fin au suspense pour l’emporter 14-12.

Mais l’empoignade ne s’est pas arrêtée là entre les deux compatriotes. Au moment de la poignée de main, la bagarre tennistique a laissé place à l’algarade. Irrité par le comportement de Fognini au cours du match, Caruso n’a pu s’empêcher de lui en toucher quelques mots. Le ton est monté.

-Fabio Fognini : Tu as été un putain de chanceux, tu devrais demander des excuses. Je ne t’ai pas manqué de respect jusqu’à présent.
-Salvatore Caruso : De quoi tu parles ?
-Fabio Fognini : Tu as gagné quatre points identiques.
-Salvatore Caruso : De quoi tu parles ?
-Fabio Fognini : Je ne peux pas dire que tu as été chanceux ?
-Salvatore Caruso : Je n’ai pas dit un mot de tout le match, maintenant, ça suffit.
-Fabio Fognini : Je ne peux pas dire que tu as eu de la chance ? C’est quoi le problème ?
-Salvatore Caruso : Fais ce que tu veux.
-Fabio Fognini : Alors pourquoi tu me casses les couilles ? Si j’ai tort de dire que tu as été chanceux, j’ai tort, OK. Mais ne m’attaque pas.
-Salvatore Caruso : Je ne t’attaque pas. Je dis que ce n’est pas une façon de se comporter, je n’ai pas dit un mot (pendant le match). Je ne m’attendais pas à ça de toi.

Full transcript of the Fognini Caruso exchange after the match was over pic.twitter.com/zSl62j5VwQ

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *