Gavrilova, Polmans… Les premières wild-card pour l’Open d’Australie connues

Six joueurs australiens, deux hommes et quatre femmes, ont reçu une invitation pour l’Open d’Australie 2021, qui aura lieu du 8 au 21 février. Parmi eux, Daria Gavrilova et Marc Polmans.

Gavrilova perth 2017

Six Australiens devraient avoir le sourire lors du réveillon. Un cadeau de Noël est arrivé sous leur sapin : une wildcard pour le tableau principal de l’Open d’Australie, qui aura lieu du 8 au 21 février 2021. Quatre sésames pour le tableau féminin et deux pour le tableau masculin ont été délivrés ce mercredi par Tennis Australia.

“Ils nous ont tous inspirés par leurs efforts sur et hors du terrain, ici à la maison et dans des conditions sans précédent à l’étranger. Nous sommes ravis de leur donner l’opportunité de participer à l’Open d’Australie 2021”, a expliqué le directeur du tournoi, Craig Tiley.

Gavrilova de retour

Depuis ses débuts en Grand Chelem en 2013, Daria Gavrilova n’avait jamais manqué un seul Open d’Australie. C’est pourtant ce qu’il s’est produit en 2020, la faute à une blessure au pied qui l’a vue plonger au 788e rang. L’ancienne 20e mondiale (en août 2017) a logiquement reçu une invitation pour l’Open d’Australie, elle qui est parvenue à passer un tour à Roland-Garros, face à Dayana Yastremska. Une performance que Gavrilova, huitième-de-finaliste en 2016 et 2017, devra sans doute rééditer si elle veut quitter le 450e rang qu’elle occupe, et espérer faire son retour dans le top 100.

“Je me suis entraînée très dur pour me préparer et je suis tout simplement super excitée d’avoir l’opportunité de concourir, surtout devant une foule”, a t-elle déclaré sur le site de Tennis Australia. 

Gavrilova Roland Garros 2020

Trois autres invitations ont, pour le moment, été accordées à des Australiennes. Astra Sharma, 129e mondiale, en sera. 85e en 2019, la joueuse de 25 ans a franchi le premier tour à Melbourne lors de cette saison. Sa seule victoire en Grand Chelem.

Maddison Inglis, elle, n’a encore jamais gagné un match en Majeur malgré trois tentatives. La 130e mondiale en aura l’occasion en 2021. Ce sera également le cas de Lizette Cabrera (140e), quatrième bénéficiaire. La native de Townsville s’est inclinée à cinq reprises au premier tour en Grand Chelem, dont deux fois en 2020.

Quatre invitations seront accordées durant le mois de janvier. Trois seront d’abord distribuées par Tennis Australia. Sam Stosur (112e), Priscilla Hon (148e), Arina Rodionova (169e) ou encore Destanee Aiava (215e) sont les mieux placées, côté australien, pour les obtenir. La dernière sera accordée à la vainqueure du tournoi Asie-Pacifique, qui rassemble 16 joueuses de la zone Asie-Pacifique (Inde, Chine, Ouzbékistan, Indonésie…). La Sud-Coréenne Na-Lae Han l’avait glanée en 2020.

Polmans et O’Connell, l’appel du top 100

Seules deux wild-cards ont pour l’heure été distribuées pour le tableau masculin. Marc Polmans en fait partie. Le local – il habite à Melbourne – s’est fait connaître du grand public après s’être payé Ugo Humbert au premier tour de Roland-Garros 2020. Déjà invité l’an passé à l’Open d’Australie, le joueur de 23 ans (124e) avait franchi le premier tour, s’imposant contre Mikhail Kukushkin.

Marc Polmans

Comme Polmans, Christopher O’Connell n’est pas loin d’atteindre le top 100. Le natif de Sydney, 120e mondial, pourrait s’en rapprocher s’il franchit le premier tour de l’Open d’Australie, où il a reçu une invitation. Il a remporté son premier match en Grand Chelem au dernier US Open contre Laslo Djere, alors 81e mondial.

“Je suis extrêmement excité de disputer un autre Open d’Australie et d’affronter certains des meilleurs joueurs du monde. »

Une invitation à partir du tournoi Asie-Pacifique (voir plus haut) et cinq invitations par Tennis Australia restent à attribuer. Alexei Popyrin, 113e mondial, devrait être de la partie, soit directement – en fonction des défections – soit par unr wildcard. Suivent au classement Alex Bolt (171e), Aleksandar Vukic (196e), Bernard Tomic (226e), Andrew Harris (229e) ou encore Thanasi Kokkinakis (260e). Sans oublier d’éventuels non-Australiens qui pourraient en bénéficier : Andy Murray et Eugénie Bouchard en avaient obtenu une au dernier Roland-Garros.

A noter, enfin, un changement de taille par rapport aux précédentes éditions : les accords entre les fédérations australienne, française et américaine ne seront pas en vigueur cette année. Aucun Français ni Américain ne bénéficiera d’une invitation pour le premier Grand Chelem de la saison. Une situation qui s’était déjà produite à Roland-Garros, où aucun Aussie  ni Américain n’avait été invité.

 

Your comments

Your email address will not be published. Required fields are marked *