Optimisme fragile pour sauver l’Open d’Australie : ce que l’on sait du dernier cas de COVID à Melbourne et ses conséquences

Le tirage au sort de l’Open d’Australie a été décalé de 24 heures suite à la détection d’un cas de COVID-19 dans le personnel de l’hôtel Grand Hyatt, où résident plus de 500 accrédités. Mais Craig Tiley, le directeur de Tennis Australia, assure que le tournoi et son calendrier ne sont pas remis en cause.

ATP Cup à Melbourne Park

Au petit matin de ce jeudi 4 février, Tennis Australia a précisé que le tirage au sort des tableaux de l’Open d’Australie 2021 serait décalé de 24 heures. Il devait avoir lieu le jour même. Ce sera vendredi, en début d’après-midi heure australienne. Objectif de ce décalage : s’assurer qu’aucun joueur et aucune joueuse positive au COVID-19 ne se trouve parmi les 507 pensionnaires de l’hôtel Grand Hyatt, dont 160 joueurs, invités à se faire contrôler à nouveau au lendemain de la révélation d’un cas de contamination. Après le choc qu’a été, à Melbourne, la révélation du premier cas détecté en 28 jours, Craig Tiley a indiqué que la probabilité de contamination d’un joueur ou une joueuse était très faible et que son calendrier était maintenu.

Le replay de son direct tenu cette nuit est à revoir ici (en anglais non sous-titré) :

L’Open d’Australie 2021 va-t-il être annulé ?

Même si ce n’est pas Tennis Australia qui décide, mais les autorités de l’état de Victoria, Craig Tiley a indiqué au cours de sa conférence de presse que l’Open d’Australie ne serait ni annulé, ni décalé. Il doit débuter lundi 8 février. Le tirage au sort aura lieu vendredi en début d’après-midi, horaire de Melbourne (nuit de jeudi à vendredi en France).

La fin des Melbourne Summer Series et l’ATP Cup va-t-elle être décalée ?

Non plus. Malgré la suspension du jeu ce jeudi et une météo pluvieuse ce vendredi, les compétitions préparatoires à l’Open d’Australie ont vocation à s’achever dimanche, selon Tennis Australia, même si certains joueurs et certaines joueuses devront avoir à jouer deux fois, vendredi pour les tournois ATP et probablement samedi pour le Grampians Trophy chez les femmes. D’où la décision de la WTA de remplacer l’habituel troisième set par un super tie-break en 10 points, en cas d’égalité à une manche partout, pour tous les matchs de vendredi à dimanche. Craig Tiley et ses équipes, qui n’ont pas dormi de la nuit entre mercredi et jeudi, ont l’intention de s’appuyer sur les trois courts dotés d’un toit à Melbourne Park (Rod Laver, John Cain Arena, Margaret Court Arena) et sur les huit courts d’entraînement indoor à leur disposition. Le calendrier de vendredi a été publié ce jeudi à 8 heures françaises (18 heures locales). L’ATP Cup redémarra vendredi avec le dernier jour de la phase de poules, pour connaître ses demi-finales samedi et sa finale dimanche.

Lire aussi : Super tie-break chez les femmes, deux matchs en un jour pour les hommes : Un programme bouleversé à Melbourne

Voici l’état du tableau des compétitions individuelles :

  • ATP – Great Ocean Road Open : 8es de finale (4 tours à jouer)
  • ATP – Murray River Open : 8es de finale (4 tours à jouer)
  • WTA – Yarra Valley Classic : quarts de finale (3 tours à jouer)
  • WTA – Gippsland Trophy : quarts de finale (3 tours à jouer)
  • WTA – Grampians Trophy : 8es de finale (4 tours à jouer)

2016 Australian Open

Certains joueurs et joueurs sont-ils positifs au virus ?

C’est trop tôt pour le dire. Les joueuses et joueurs de l’Open d’Australie sont répartis dans trois hôtels. Si la majorité se trouve au Grand Hyatt (160 compétiteurs et compétitrices), les autres ont conservé leur liberté d’aller et venir, et sont présumés négatifs. Celles et ceux du Grand Hyatt se font tester ce jeudi, par ordre alphabétique – Tommy Paul, Alizé Cornet, Casper Ruud et Stefanos Tsitsipas ont été photographiés par l’agence Getty sur le chemin vers le laboratoire – et Tennis Australia leur a garanti un traitement priorisé qui devrait leur assurer un résultat dans la journée.

Benoît Paire a aussi révélé sur les réseaux sociaux qu’il faisait partie de la vague d’isolés provisoires, avec son humour habituel :

« Nous nous attentons à ce que tous soient négatifs », a indiqué Craig Tiley à propos des joueurs. Tous les négatifs retrouveront leur liberté d’aller et venir sans délais. Les éventuels positifs seraient condamnés à une nouvelle quarantaine de quatorze jours et cela signerait la fin de leur aventure australienne. Mais un cas positif ne remettrait pas en cause la tenue du tournoi. La dernière joueuse en quarantaine suite à la première vague de tests, l’Espagnole Paula Badosa, est sortie de son isolement mercredi.

Quelle sera la jauge du public à Melbourne ?

Cette information n’est pas encore connue. Craig Tiley a confirmé qu’il avait l’intention d’organiser un Open d’Australie avec du public. Reste à savoir si la jauge de 75% et le volume de 30.000 personnes par jour sera abordable dans un pays qui a appuyé sur pause dans le déploiement des mesures de retour à la normale. Aucun rassemblement de plus de quinze personnes en intérieur n’est autorisé depuis mercredi. La jauge finale dépendra des résultats de la grande vague de dépistage actuellement en cours à Melbourne auprès de la population civile. Car si Craig Tiley est confiant sur le fait que les joueuses et joueurs, considérés comme casual contacts, seront tous négatifs, les autorités politiques s’attendent à ce que l’employé d’hôtel et pompier volontaire de 26 ans contrôlé positif mercredi ait diffusé le virus autour de lui au cours de ses quatre jours de vie locale qui l’ont vu investir seize différents lieux de la ville.

Grand Hyatt hotel, Melbourne, 2021

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *