Djokovic ramène Karatsev sur terre pour se hisser en finale

Novak Djokovic a fait respecter la logique en disposant d’Aslan Karatsev, 114e mondial et invité surprise du dernier carré, ce jeudi en demi-finale de l’Open d’Australie (6-3, 6-4, 6-2). Jamais vraiment inquiété, le Serbe affrontera dimanche le vainqueur du match entre Daniil Medvedev et Stefanos Tsitsipas pour décrocher un 9e titre à Melbourne, son 18e en Grand Chelem.

Novak Djokovic, Australian Open, 2021

Novak Djokovic n’avait quasiment pas connu de journées aussi tranquilles depuis le début de la quinzaine. Régulièrement bousculé, diminué physiquement, le Serbe avait laissé l’impression de s’arracher plus qu’à l’accoutumée pour atteindre le dernier carré de l’Open d’Australie. Mais le numéro 1 mondial n’a pas tremblé jeudi, pour disposer d’Aslan Karatsev, 114e mondial et invité surprise des demi-finales (6-3, 6-4, 6-2, en 1h55), et composter son billet pour sa neuvième finale à Melbourne. Les huit premières, il les a remportées. La prochaine, ce sera face à un membre de la Next-Gen, Daniil Medvedev ou Stefanos Tsitsipas. Avec dans le viseur un 18e titre du Grand Chelem, pour se rapprocher de Roger Federer et Rafael Nadal (20 chacun).

A priori, Djokovic abordera ce nouveau rendez-vous avec l’histoire dans de bien meilleures dispositions qu’il ne l’était en fin de première semaine de l’Open d’Australie. Visiblement remis de la blessure aux abdominaux qui avait bien failli le stopper dès le troisième tour face à Taylor Fritz, le Serbe s’est montré saignant dans ses déplacements et appliqué pour laisser le moins de place possible à Karatsev pour rêver à un improbable exploit. Un break blanc au meilleur moment dans la première manche, à 4-3 et pour servir dans la foulée pour le gain du set, puis une deuxième entamée pied au plancher pour mener 5-1 : un Djokovic sans fioritures (une faute directe pour 16 coups gagnants) donnait à cette rencontre des allures de match à sens unique, bien loin des standards d’une demi-finale de Grand Chelem.

Djokovic n’a connu qu’une alerte, en fin de deuxième set

Mais Karatsev, après avoir renversé Felix Auger-Aliassime et Grigor Dimitrov en ayant perdu la première manche, a déjà démontré qu’il n’était pas du genre à se désespérer. Encore moins pour sa première demi-finale majeure. Le Russe s’est libéré et rapproché de sa ligne de fond de court, envoyant des parpaings en coup droit comme depuis le début de la quinzaine. Dans un jeu de vases communicants, Djokovic s’est mis à donner des points gratuits et à jouer à se faire peur. Karatsev est ainsi revenu à 5-4, après un premier débreak, et a obtenu deux balles pour revenir à 5-5. Mais le Serbe, comme souvent depuis le début du tournoi, s’en est remis à son service pour s’en sortir (17 aces au total) pour prendre deux sets d’avance.

Aslan Karatsev, Australian Open, 2021

Forcément échaudé par cette fin de deuxième manche, Djokovic a entamé la troisième bien plus mobilisé et concentré, pour prendre d’entrée le service du Russe et se détacher irrémédiablement au score. Sans que Karatsev, qui gagnera plus de 70 places au classement ATP lundi (il sera 42e), ne puisse y faire grand-chose. Djokovic est en mission, ça se voit à sa joie brute, quasi animale, à chaque point important remporté depuis une semaine. Il n’attend plus désormais que de pouvoir relâcher toute la pression accumulée ces derniers jours, tant physique que mentale. Parce que c’est une nouvelle grande page de son histoire qu’il n’est plus qu’à une victoire d’écrire.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *