Le choc Shapovalov-Sinner, Wawrinka et Thiem sur la route de Djokovic : Les 8 projections qui rendent le tableau masculin alléchant

Le tirage au sort du tableau masculin de l’Open d’Australie 2021 a réservé un choc entre Denis Shapovalov et Jannik Sinner dès le premier tour. Novak Djokovic, en lice pour un 9e titre à Melbourne, devra se frayer un chemin à travers un tableau potentiellement compliqué (Wawrinka en 8e, Zverev en quart et Thiem en demi-finale).

Novak Djokovic & Dominic Thiem, 2020 Australian Open

Décalé d’une journée suite au cas de COVID-19 détecté chez un employé du Grand Hyatt Hotel, où étaient isolés 160 joueuses et joueurs avant l’Open d’Australie, le tirage au sort du premier Grand Chelem de la saison a été effectué ce vendredi. Voici ce qu’il faut en retenir.

1. Shapovalov-Sinner, le choc du premier tour qui fait saliver

La Next-Gen à l’honneur de la plus belle affiche du premier tour de l’Open d’Australie 2021. Tête de série No 11, Denis Shapovalov (21 ans) sera opposée à la star montante du circuit ATP, Jannik Sinner, 19 ans et joueur le mieux classé à ne pas être tête de série. Par conséquent, l’Italien était l’homme que tout le monde voulait éviter et c’est tombé sur Shapovalov, battu par Novak Djokovic puis Alexander Zverev lors de la phase de groupes de l’ATP Cup. Rien d’infamant pour le Canadien, même si pendant ce temps, Sinner a fait le plein de confiance sur le Great Ocean Road Open et est qualifié pour les demi-finales du tournoi. Vainqueur de son premier tournoi ATP à Sofia fin 2020, le natif de San Candido reste sur huit victoires de rang sur le circuit principal. De quoi aborder avec sérénité son premier affrontement en carrière avec Shapovalov.

Jannik Sinner, Adelaïde, 2021

2. Dimitrov-Cilic, Carreño Busta-Nishikori, Berrettini-Anderson : Les autres matchs de 1er tour à ne pas manquer

• Dimitrov (N.18) – Cilic : Le premier tour de l’Open d’Australie 2021 ne manque pas de chocs alléchants. Grigor Dimitrov (No 18) sera opposé à Marin Cilic, qui a reculé à la 43e place mondiale, mais reste un ancien vainqueur de Grand Chelem (US Open 2014). Le match ressemble d’autant plus à un piège pour le Bulgare que le Croate mène 4-2 dans leurs confrontations et a remporté leurs trois affrontements sur dur extérieur.

• Carreño Busta (N.15) – Nishikori : Régulier dans ses résultats depuis deux ans, Pablo Carreño Busta (No 15) devra se méfier d’un Kei Nishikori qui bataille avec les blessures depuis 18 mois et n’a disputé que 7 matchs sur le circuit ATP depuis août 2019. Le Japonais a remporté leur seul duel en carrière… à l’Open d’Australie, en 8e de finale, en 2019.

• Berrettini (N.9) – Anderson : Impressionnant lors de la phase de groupes de l’ATP Cup, où il a atomisé Dominic Thiem puis Gaël Monfils, Matteo Berrettini devra éviter le piège face à Kevin Anderson.

• A suivre aussi le duel entre David Goffin et Alexei Popyrin, ainsi qu’une rencontre opposant Alex de Minaur à Tennys Sandgren spectaculaire sur le papier.

3. Vers un nouveau Djokovic-Wawrinka de légende ?

Novak Djokovic et Stan Wawrinka se sont affrontés trois fois dans leur carrière à l’Open d’Australie. Trois années de suite, entre 2013 et 2015, pour autant de duels légendaires. Le Serbe avait emporté le premier 12-10 au cinquième set en 8e de finale. Le Suisse avait pris sa revanche en quart de finale en 2014, s’imposant 9-7 dans la manche décisive. Djokovic s’était adjugé la belle, toujours en cinq sets, en demi-finale. Cette fois, les deux hommes pourraient se croiser en 8e de finale, comme en 2013. Wawrinka (No 17) devra toutefois se défaire de Milos Raonic (No 14) dans sa partie de tableau pour honorer son rendez-vous avec Djokovic, qui n’a sur le papier pas de piège majeur à éviter (Jérémy Chardy d’entrée, Frances Tiafoe ou Stefano Travaglia ensuite, potentiellement Taylor Fritz au troisième tour).

4. Thiem dans la moitié de tableau de Djokovic

Une certitude avant même le début de cette édition 2021 : elle n’aura pas la même finale que celle de 2020. Novak Djokovic et Dominic Thiem (No 3) figurent en effet dans la même moitié de tableau. L’Autrichien dispose a priori d’un tableau favorable, avec Diego Schwartzman (No 8), qui n’a jamais dépassé les huitièmes de finale à Melbourne, comme principale tête de série dans son quart. Attention toutefois à un potentiel troisième tour face à Ugo Humbert (No 29), qui avait bien fini la saison 2020. Le chemin pourrait être plus escarpé pour Djokovic. Après Wawrinka en 8e de finale (voir ci-dessus), le No 1 mondial pourrait croiser Alexander Zverev (No 6) en quarts de finale. La route vers un neuvième titre à l’Open d’Australie s’annonce sinueuse pour le Serbe.

5. Horizon dégagé pour Nadal

Sur le papier, il n’y a rien d’insurmontable dans le parcours supposé de Rafael Nadal jusqu’en quarts de finale. Un troisième tour face à Daniel Evans (No 30), un 8e de finale contre Fabio Fognini (No 16) ou Alex de Minaur (No 21) : l’Espagnol a de bonnes chances de réitérer a minima sa performance de l’année passée en Australie. Il pourrait ensuite y avoir Stefanos Tsitsipas (No 5) ou Matteo Berrettini (No 9) face au No 2 mondial pour une place en demi-finale. La principale interrogation pour Nadal concerne finalement son physique, des douleurs au dos l’ayant empêché de tenir sa place lors des deux premiers matchs de l’Espagne à l’ATP Cup. Mais s’il est en pleine possession de ses moyens, il a tous les atouts pour se frayer un chemin dans son tableau sans trop trembler.

Rafael Nadal

6. La bonne année à Melbourne pour Medvedev ?

Jamais Daniil Medvedev (No 4) n’a atteint les quarts de finale de l’Open d’Australie. Eliminé en 8e de finale ces deux dernières années, le Russe, qui reste sur douze victoires de suite sur le circuit ATP, dispose d’un tableau favorable pour enfin découvrir les quarts à Melbourne. S’il faudra se méfier de son entrée en lice face à Vasek Pospisil, il devrait croiser Filip Krajinovic (No 28) au 3e tour, puis David Goffin (No 13) ou Borna Coric (No 22) en 8e de finale. Si tout se passe bien, il pourrait avoir droit, comme à l’US Open 2020, à un nouveau duel 100% russe face à Andrey Rublev (No 7) en quarts. Il en était sorti vainqueur avec autorité à New York (7-6, 6-3, 7-6).

7. Simon et Chardy malchanceux, rendez-vous avec Kyrgios pour Humbert

Gilles Simon et Jérémy Chardy pouvaient difficilement tomber plus mal. Le premier sera opposé d’entrée à Stefanos Tsitsipas, tandis que le second devra se coltiner Novak Djokovic, qu’il n’a jamais battu en 13 confrontations (seulement quatre sets remportés). Pour Simon, ce sera un duel inédit face au Grec, No 6 mondial. Pierre-Hugues Herbert fera aussi face à une tête de série pour son premier tour, à savoir Fabio Fognini (No 16). Corentin Moutet (opposé à John Millman) et Quentin Halys (confronté à Pablo Andujar) ont été mieux lotis. Touché à un pied, Richard Gasquet s’est retiré quelques heures avant le tirage au sort et a été suppléé par Robin Haase.

Chez les Français qui bénéficiaient d’un statut protégé, Gaël Monfils (No 10) devra se méfier d’Emil Ruusuvuori, Finlandais qui était en dehors du Top 400 il y a 18 mois et pointe désormais à la 86e place mondiale. S’il retrouve sa forme de début 2020, le Parisien semble toutefois avoir un coup à jouer pour atteindre au moins les 8es de finale, où il pourrait retrouver Alexander Zverev. En cas de qualification, il affronterait Yoshihito Nishioka ou Pedro Martinez au 2e tour, avec Dusan Lajovic comme potentiel adversaire au 3e tour (Aljaz Bedene ou Alexander Bublik aussi dans le tableau).

Benoît Paire (No 25) devra se méfier d’Egor Gerasimov, en particulier dans sa forme depuis un an (12 défaites sur ses 18 derniers matchs sur le circuit ATP). Ugo Humbert (No 29), opposé à Yatusaka Uchiyama au 1er tour, pourrait affronter Nick Kyrgios au tour suivant. Puis c’est Dominic Thiem qui pourrait se présenter à lui ensuite. Du costaud pour le Français, tête de série dans un tournoi du Grand Chelem pour la première fois de sa carrière. Adrian Mannarino (No 32) débutera son tournoi face à Dennis Novak et son 3e tour potentiel n’est autre qu’Alexander Zverev, contre qui il s’est incliné trois fois après le restart en 2020 (US Open, Cologne 2, Bercy), mais à chaque fois en lui prenant un set.

Humbert

8. Auger-Aliassime, un nom écorché, mais une vraie carte à jouer

Felix Auger-Aliassime, qui se préparait pour son 8e de finale du Murray River Open face à Egor Gerasimov, n’a certainement pas assisté en direct au tirage au sort de l’Open d’Australie. Et c’est heureux, tant le maître de cérémonie a massacré son nom. Ecoutez plutôt :

Le Canadien (No 15) pourra se consoler avec un tableau abordable. Le lucky-loser Cedric-Marcel Stebe au premier tour, James Duckworth ou Damir Dzumhur au deuxième : ce menu a tout de l’entrée en matière en douceur. Ça se corsera ensuite, mais un éventuel huitième de finale contre Denis Shapovalov ou Jannik Sinner semble à la portée de FAA, comme un quart face à Diego Schwartzman, qui n’a jamais atteint ce stade de la compétition à l’Open d’Australie. Auger-Aliassime dispose ainsi un vrai coup à jouer pour disputer son premier quart en Grand Chelem. Et plus si affinités…

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *