Pouille privilégie le circuit Challenger à l’Open d’Australie

Toujours en phase de reprise après son opération du coude en juillet dernier, Lucas Pouille a décidé de ne pas prendre part à l’Open d’Australie. Le 70eme joueur au classement ATP privilégie une reprise sur le circuit Challenger

Et de trois. Après Roger Federer et Kim Clijsters, Lucas Pouille a décidé de ne pas participer à l’Open d’Australie prévu du 8 au 21 février prochain. Malgré sa motivation à participer au premier tournoi du Grand Chelem de l’année 2021, le Français (26 ans) ne fera pas le voyage jusqu’à Melbourne. Il va quand même reprendre le tennis, et même plus tôt que prévu. Le No 70 mondial veut mettre toutes les chances de son côté pour pouvoir jouer l’intégralité de la saison et c’est donc sur le circuit Challenger qu’il fera son retour. « En accord avec son entourage, il a en effet décidé d’effectuer une reprise progressive afin d’assurer au mieux sa montée en puissance après de longs mois loin du circuit », a expliqué son équipe dans un communiqué.

Lucas Pouille (US Open 2019)

Pouille prendra la direction de la Bretagne, à Quimper, pour son premier tournoi (25-31 janvier), avant d’enchaîner à Orléans dans la foulée (1er-7 février). Objectif pour le Français : démarrer en douceur et ne prendre aucun risque pour éviter une nouvelle saison galère. Régulièrement embêté par son coude droit entre octobre 2019 et début mars 2020, le Français avait débuté sa saison au Challenger d’Indian Wells et s’était incliné dès son entrée en lice, face à l’Américain Noah Rubin (6-4, 7-6). Stoppé comme tout le monde sur le circuit par la pandémie mondiale, le Français avait alors décidé en juillet de se faire opérer pour définitivement en finir avec ses douleurs, après un court passage par l’Ultimate Tennis Showdown (deux matchs, pour deux défaites à la mort subite).

Une nouvelle carrière qui commence

Insuffisamment remis de son opération, le 70eme mondial décidait de faire l’impasse sur Roland-Garros et finalement sur le reste de la saison pour prendre le temps nécessaire de bien se rétablir. Sa préparation pour la saison 2021, il l’a effectuée à partir de la mi-décembre du côté des Alpes-Maritimes, à Villeneuve-Loubet, sur les courts de la All In Academy. Désormais coaché par le binôme constitué de Nicolas Renavand (ancien proche de Nicolas Mahut) et de Thierry Ascione (patron de la All In Academy, qui s’occupe aussi entre autres de Jo-Wilfried Tsonga et d’Ugo Humbert), Pouille se montrait enthousiaste au micro d’Infosport+.

« Le coude, ça se profile bien. On essaie de faire attention à ne pas aller trop vite. C’est une nouvelle carrière qui commence. On s’entraîne dur. J’ai envie de revenir au plus haut niveau. Est-ce que je vais en Australie pour faire juste l’open d’Australie, sachant que je n’aurais pas joué pendant un an et demi avant ? Sinon, il y a l’option des Challengers, pour préparer Montpellier, Rotterdam, Marseille et tous les tournois qui suivent. »


Finalement, le Nordiste a choisi la deuxième option et opté pour la sécurité.

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *