Nadal redevient Nadal et attend Tsitsipas en quart de finale

Rafael Nadal s’est facilement qualifié pour les quarts de finale de l’Open d’Australie après sa victoire en trois manches contre Fabio Fognini, lundi. Stefanos Tsitsipas, vainqueur de Berrettini sans jouer, sera son prochain adversaire.

Open d’Australie, Huitièmes de finale

R. Nadal (N.2) bat F. Fognini (N.16)

  • L’info principale : Rafael Nadal s’est qualifié pour les quarts de finale de l’Open d’Australie.
  • Vous apprendrez aussi : L’Espagnol n’a toujours pas concédé le moindre set depuis le début du tournoi.
  • Pourquoi lire cet article : Vous verrez que la condition physique s’est améliorée depuis deux jours.

Ils ne sont plus que deux dans le tableau masculin à ne pas avoir concédé la moindre manche : Andrey Rublev et Rafael Nadal. L’Espagnol n’a connu aucune difficulté pour se défaire (6-3, 6-4, 6-2) de Fabio Fognini, qui l’a pourtant embêté par le passé. Le numéro 2 mondial a indiqué en conférence de presse qu’il avait pu s’entraîner normalement pendant deux jours et laissé entendre qu’il en avait fini avec ses tensions au dos.

Il aura affaire à Stefanos Tsitsipas en quart de finale. Le Grec s’est qualifié sans jouer après le forfait de Matteo Berrettini, touché aux abdominaux, zone qui l’avait déjà gêné dans la troisième manche de son huitième de finale face à Khachanov. Ce sera le huitième affrontement entre Tsitsipas et Nadal, le Majorquin mène 6-1.

 

Fognini mis sous pression

Ce lundi, l’Espagnol était trop fort face à ce Fognini-là – hormis au début du deuxième set – pour être mis en danger.

La première manche remportée 6-3 par Nadal avec deux breaks réalisés – dont un d’avance – n’a pas mis de coup à la tête de Fognini, tombeur de de Minaur au tour précédent. L’Italien s’est remobilisé et a même breaké pour mener 4-2. Un avantage de courte durée : Le Taureau de Manacor refaisait son retard dans la foulée, avant de sauver trois balles de break, de prendre de nouveau la mise en jeu adverse et de conclure la manche sur un jeu blanc. Quatre jeux de suite.

Fognini ne s’en remettra pas. La rencontre était pour Nadal, l’Italien n’était pas en mesure de le renverser. Le protégé de Carlos Moya s’est emparé à deux reprises de la mise en jeu du 17e mondial, avant de conclure, quelques minutes plus tard, sur un jeu blanc. Une prestation très solide de l’Espagnol, qui a constamment mis la pression à son adversaire : Fognini a eu pas moins de 19 balles de break à défendre (6 breaks concédés), contre seulement 6 pour Nadal.

 

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *