Serena, Osaka, Andreescu, Gauff : les 5 projections qui rendent l’Open d’Australie 2021 féminin excitant dès le premier tour

A l’issue du tirage au sort, le tableau féminin de l’Open d’Australie 2021 projette quelques clashes dès les premiers tours. Voici cinq projections.

Naomi Osaka, Melbourne, 2021

Le tirage au sort de l’Open d’Australie 2021 a eu lieu au petit matin vendredi (heure française) et il a eu le mérite de garantir des duels intéressants dès le premier tour, côté féminin. Au menu de cette édition : la quête d’un 24e majeur pour Serena Williams, le retour de Bianca Andreescu, deux défis pour Cori Gauff et beaucoup de curiosité autour de Naomi Osaka.

Voir ici le tableau complet et, ci-dessous, les cinq tendances lourdes relevées par Tennis Majors.

1. D’Osaka – Pavlyuchenkova à Gauff – Tiechmann, un premier tour très intense

C’est ce qui frappe à première vue dans ce tirage au sort de l’Open d’Australie 2021 féminin : la profusion de matchs de premier tour dignes des derniers tours du circuit WTA. Rien d’aussi chaud que le Sinner – Shapovalov du tableau masculin, mais jugez plutôt (par ordre du tableau) :

  • Mertens (N.18) – Fernandez : la Belge Elise Mertens jouera gros dès le premier tour contre la jeune Canadienne Leylah Fernandez, 18 ans, qui a fait son entrée dans le Top 100 en 2020 et dont la progression constante a de quoi intriguer toutes les reines du circuit.
  • Muchova (N.25) – Ostapenko : Encore une tête de série menacée d’entrée. Jelena Ostapenko, vainqueure de Roland-Garros 2017, revenue à la 45e place mondiale, ne brille pas par sa régularité. Mais c’est un match à sa portée.
  • Sakkari (N.20) – Mladenovic : La Française Kristina Mladenovic mesure combien le statut de tête de série peut être utile… Avec la Grecque Sakkari, elle rencontre une joueuse en forme, 22e mondiale, récente finaliste à Abou Dhabi et qui reste sur une deuxième semaine à l’US Open.
  • Putintseva (N.26) – Stephens : Pour se remettre de sa défaite ce vendredi contre Azarenka après avoir obtenu des balles de match, Yulia Putintseva devra franchir l’obstacle Sloane Stephens, vainqueure de l’US Open 2017, aujourd’hui 40e mondiale, même si elle n’a pas franchi plus de deux tours dans un tournoi depuis Roland-Garros 2019.
  • Gauff – Teichmann : Drôle de coup du sort pour les deux joueuses puisqu’elles se sont déjà affrontées cette semaine au premier tour du Gippsland Trophy, avec une victoire 7-6 (7 points à 5) au jeu décisif du dernier set pour Gauff. La Suisse Jil Teichmann, 57e mondiale, a été finaliste à Lexington l’an passé.
  • Osaka (N.3) – Pavlyuchenkova : Une défaite de Naomi Osaka si tôt dans la compétition serait un coup de tonnerre. Mais Anastasia Pavlyuchenkova, 39e mondiale, est capable de se surpasser, surtout à l’Open d’Australie où elle reste sur un quart de finale.

Anastasia Pavlyuchenkova, Abu Dhabi, 2021

2. Svitolina – Gauff, potentiel deuxième tour

Cori Gauff, pas encore 17 ans, est capable de battre des Tops 10. Malgré une saison 2020 globalement décevante, elle avait quand même dominé Osaka, Konta et Sabalenka, les deux premières en Grand Chelem. Gauff a la mauvaise habitude de flancher quand elle est à un match d’un choc, comme cette semaine où sa défaite contre Boulter, 324e mondiale, l’a privée d’un duel contre Osaka, ou il y a un an à Auckland, quand elle avait perdu contre Laura Siegemund avant un possible affrontement face à Serena Williams. La charge émotionnelle d’un deuxième tour contre Elina Svitolina est peut-être moins forte, mais ce serait une sacrée étape dans sa progression. La tête de série N.5, qui peine à confirmer son statut en Grand Chelem, devra battre la Tchèque Marie Bouzkova, 52e mondiale, qu’elle avait eu grand peine à battre en finale de son dernier tournoi gagné, en 2020 à Monterrey.

3. Combien de matchs pour le retour de Bianca Andreescu ?

Pour sa première apparition en tournoi depuis le Masters 2019, Bianca Andreescu, tête de série No 8, sera opposée à la Roumaine et lucky loser Mihaila Buzarnescu, 138e mondiale. Mais la Canadienne n’a pas forcément été gâtée par le tirage au sort puisqu’elle pourrait affronter la Bulgare Tsvetana Pironkova, classée… 137e, mais qui vit un formidable retour, à 33 ans, depuis son quart de finale à l’US Open. Au troisième tour, Andreescu pourrait jouer Qiang Wang (N.30), Errani, Venus Williams ou Flipkens, puis théoriquement Kvitova (N.9) voire Vondrousova (N.19) en huitième de finale avant un quart possible contre Osaka (N.3) ou Muguruza (N.14).

4. Serena Williams dans un quart de tableau très dense

Si elle passe l’expérimentée Laura Siegemund au premier tour (32 ans, 51e WTA), Serena Williams, en quête d’un 24e Grand Chelem, aura une route largement à sa portée avant une deuxième semaine plus corsée. Son huitième de finale théorique l’opposera à Aryna Sabalenka (N.7), puis elle retrouverait en quart Simona Halep (N.2), soit l’avant-dernière dernière joueuse à l’avoir battue en finale de Grand Chelem (Wimbledon 2019), et Naomi Osaka (N.3) en demie, qui l’avait battue en finale de l’US Open 2018. Attention toutefois à la petite alerte à l’épaule droite qui l’a contrainte à se retirer du tableau du Yarra Valley Classic avant sa demi-finale contre Ashleigh Barty.

5. Françaises : du lourd dès le deuxième tour

On a déjà parlé de Mladenovic – Sakkari, mais ce ne sera pas simple non plus pour les autres Tricolores. Caroline Garcia a ses chances contre la grande Paola Hercog, mais ce sera pour jouer Naomi Osaka au deuxième tour. Alizé Cornet devrait passer l’obstacle ukrainien Savinykh, mais une tête de série, Zhang (N.31), l’attend au deuxième tour. Fiona Ferro devra passer Siniakova avant de retrouver Rybakina (N.17). Paquet et Burel ont aussi rendez-vous avec des têtes de série au 2e tour : respectivement Konta (N.13) et Putintseva (N.27).

Your comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *